lundi 17 juillet 2017

Note technique « humain, trop humain » : Ainsi que l'avait signalé Yves BONNEFOY, nous vivons dans des mondes où depuis des siècles les dieux et les déesses ont été déchus ; il conviendrait donc de ne pas trop abuser des métaphores ou autres figures de rhétorique assimilant celui-ci ou celle-là à un dieu sans trop lui porter la guigne. Bien sûr vouloir, réhabiliter les dieux (de la nature) peut être un projet ambitieux et d'envergure pour le XXIe siècle afin d'enfin sortir de l'obscurantisme du scientisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire