mercredi 31 mai 2017

Forum « ne pas confondre Le maréchal ferrand et Richard FERRAND »




  • T'en penses quoi de l'affaire Richard FERRAND ?
  • Comment cela qu'est-ce que j'en pense ? Disons que je n'en pense rien, j'essaye de comprendre les faits et de me faire une opinion d'après ce que j'en comprends et ce que je sais par ailleurs.
  • Ouais, merci de ces précisions, et donc ?
  • Donc, voilà ce que j'ai compris des faits : Richard FERRAND est alors directeur des mutuelles de Bretagne, il les aurait sauvé de la faillite ( ce point a été tellement répété qu'il faudrait vérifier concrètement ce que signifie dans ce cas précis « sauver de la faillite »), ensuite FERRAND en tant que directeur des mutuelles de Bretagne doit se procurer des locaux pour établir un centre de soins et là il va lancer un appel d'offres auquel répond sa meuf avec une structure juridique qui sent encore la peinture et est à peine consolidée juridiquement tout en proposant en location des locaux dont elle n'est pas encore propriétaire. Elle obtiendra un prêt bancaire pour l'acheter une fois qu'elle peut montrer aux banques l'assurance qu'elle a de louer les dits locaux, et là, tu comprends que le Richard FERRAND aurait quand même pu faire acheter les locaux directement par les mutuelles qu'il dirigeait et non les louer à sa meuf qui se constitue ainsi un capital. (d'autres infos : http://www.europe1.fr/politique/les-elements-embarrassants-de-laffaire-ferrand-3346052 )
  • L'argument de FERRAND est de dire que la proposition de sa meuf était la moins chère, c'est un vieux truc, tu donnes le montant des autres propositions à ta partie qui produira un chiffre juste en dessous, puis par ailleurs, et par la suite les mutuelles ont financé des travaux qui sans doute, dans les autres propositions, étaient à la charge du loueur et non du locataire …
  • L'autre argument de FERRAND est de dire qu'il n'est pas marié avec sa meuf et que leurs patrimoines sont séparés.
  • Alors c'est qu'elle le mène par le bout du nez ! Hahahah, il ne devrait pas s'en vanter...
  • T'en sais rien, moi, ce qui me choque, c'est que le mec FERRAND, comme le mec FILLON, comme le mec LEROUX, etc.. j'en oublie, ont toujours le même genre de défense : tout est légal, c'est clean, je n'ai rien à me reprocher... Ces mecs sont des gros paternalistes, des notables de province, ils prennent les autres pour des cons et des benêts à qui ils vont faire la leçon pour leur dire ce qui est et ce qu'il faut penser. Ils sont exactement ceux que les personnes qui croient en MACRON veulent balayer parce qu'ils biaisent et pourrissent le débat social par leurs petites ambitions dérisoires et leurs vanités. Or nous ne sommes plus au XIXe siècle, nous sommes au XXIe siècle, il y a un gros problème de pollution, il y a un souci démographique et alimentaire, etc.. Nous n'avons plus de temps à perdre avec des petits crétins qui veulent amasser du pognon au détriment des autres tout en gardant bonne conscience et bonne image.
  • Pourquoi au détriment des autres ? Il n'a rien fait de mal le FERRAND, non ?
  • Ben si, réfléchis : c'est au détriment des adhérents de la mutuelle, ils auraient du devenir propriétaire des locaux du centre de soins au lieu de payer des loyers et c'est là que l'argument du sauvetage de la faillite joue à fond, FERRAND les a un peu lésé mais bon il les a sauvés de la faillite, alors …
  • T'as vraiment mauvais esprit !
  • Je ne sais pas, qu'est-ce que c'est un bon esprit ?
  • Tu sais, il y a ce proverbe qui dit que « l'enfer est pavé de bonnes intentions » et je me suis parfois demandé s'il fallait en déduire que « le paradis est pavé de mauvaises intentions ».
  • Mais vous êtes malades !
  • Non, c'est toi qui n'écoutes pas, nous parlons d'intentions, pas d'actes. Et de toutes les façons, sous les pavés, la plage !
  • De toutes les façons, moi ce que j'ai appris, ce que pour vraiment s'enrichir dans le business t'as pas vraiment le choix, soit t'inventes un truc qui n'existait pas, là tu ne spolies personnes, soit tu commercialises un truc qui existait déjà mais personne n'avait songé à la commercialiser, là tu spolies tout le monde, soit tu te fais de la marge sur le dos de personnes avec qui tu travailles ou que tu exploites...
  • ...Soit tu te mets au service des ultra riches ...
  • Vous caricaturez !
  • D'où ton idée de marché coopératif et de société coopérative...
  • Faut pas oublier que le FERRAND c'est quand même un mec issu du PS des années 2000, qui avait des responsabilités ... même touché par la grâce de MACRON, tu dois mettre un certain temps avant de te débarrasser des tes mauvaises manières de clan qui a le pouvoir...
  • Ouais, enfin, j'ai entendu à la radio europe numéro un le DELEVOYE qui lui est un mec issu de la droite nous parler de l' « affaire FERRAND »  http://www.europe1.fr/emissions/le-club-de-la-presse/europe-soir-le-club-de-la-presse-jean-paul-delevoye-et-marie-mendras-29052017-3345308 et franchement, je l'ai trouvé aussi bon père de famille qui nous cause de Paul RICOEUR pour noyer le poisson, genre, il n'y a pas de problème. En quoi la différence entre l'éthique de responsabilité et l'éthique de conviction est pertinente dans un conflit d'intérêts entre l'intérêt privée de la meuf d'un directeur et l'intérêt social de la boite qu'il dirige ?
  • Moi, je n'ai pas compris sa tirade sur « l 'influence, la transparence et la vie privée »...
  • Euh, disons que le mec DELEVOYE devait placer sa réflexion après le mauvais coup soit selon l'éthique de conviction, FERRAND doit démissionner, selon l'éthique de responsabilité, il ne le doit pas car il est compétent et ce qu'il a fait de mal c'était avant, blabla, enfin c'est ce que j'en ai compris.
  • Tu brodes. Le mec DELEVOYE a balancé des concepts de Paul RICOEUR dans l'arène pour faire taire les détracteurs, et même ton raisonnement ne tient pas la route. L'éthique de conviction des marcheurs leur demande de se mettre au service de l'intérêt général, l'éthique de responsabilité leur demande d'être compréhensif face aux situations. Mais dans le cas de FERRAND, il n'y a rien à comprendre de particulier, c'est juste une mauvaise pratique, ce qui est incompréhensible c'est sa défense...
  • Ben, peut-être qu'il est abusé par sa meuf...
  • Ah, ben, bien sûr, voyons …
  • Ben, ce sont des choses qui arrive, regarde FILLON, c'est aussi le gros benêt qui paye sa meuf pour qu'elle reste avec lui, et, dans le cas de FERRAND, c'est peut-être pareil, t'as vu la gueule qu'il a.
  • Tu te rends compte de ce que tu dis ?
  • Non, pas vraiment, parce que je ne connais pas la gueule de la meuf de FERRAND, ce serait plus juste pour se faire une idée du problème...
  • çà y est j'ai envie de dégueuler...
  • Je te l'ai déjà dit quand il y a un abcès, c'est dégoutant, il faut tout nettoyer, gratter les croutes de pus, etc.. Mais il n'y a pas le choix, il faut enlever toute la merdre pour que le corps (social) puisse s'autoréparer, cicatriser et reprendre le cours comme si de rien n'était.
  • Faudrait savoir le corps social est le serpentin formé des corps dansant dans un fest noz ou un corps organique ?
  • Je n'ai pas la prétention de donner une image du corps social et des corps sociaux totale et totalitaire, je parle par images et analogies pour tenter de faire avancer le schmilblick dans la direction de la lumière que je vois …
  • Euh...
  • Le problème n'est-il qu'au XXIe siècle, nous ne sommes plus à l'époque des images d'Epinal et des analogies au logis mais l'époque est numérique, donc c'est 0 ou 1, yes or no, vrai ou faux et que tout est diffractable à l'infini ?
  • Euh.. je vais essayer d'y réfléchir ..
  • Je dirais que si FERRAND avait dit « oui c'est vrai j'aurais pu faire autrement mais à l'époque, je faisais comme tout le monde, je me servais un peu dans la caisse et dans la masse l'air de rien, et puis pas de trop, tout cela c'est vieux, maintenant j'ai rencontré Emmanuel MACRON et je marche sur un chemin lumineux », personne ne lui en aurait voulu. Or ce n'est pas ce qu'il a fait ou dit. Il s'est confondu avec MACRON qui est l'exception qui confirme la règle. Et cela c'est grave. Le FERRAND n'est pas clair.
  • J'ai lu tout à l'heure au toilettes dans un vieux art press un extrait d'un poème de MACHADO qui dit en gros qu'il n'y a pas de chemin mais que c'est en marchant qu'il s'en fait un.
  • Je trouve que vous spéculez et digressez beaucoup trop les uns et les autres, les unes et les autres. Je dirais seulement qu'il ne faut pas confondre le maréchal ferrand, celui qui soigne les fers des chevaux pour qu'ils puissent aller loin et longtemps, et Richard FERRAND.
  • Bien parlé.

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire