mardi 30 mai 2017

Forum « les crises des représentations »



  • Pourrions nous reprendre cette conversation sur la radio filmée comme avenir du plateau télé ?
  • Je croyais que le plateau télé c'était le plateau de bouffe que l'on se prépare pour manger en face de la télé,
  • Tiens, c'est vrai que, dans le langage, on mange rarement en face de la radio ..
  • Bon, soyons sérieux, les légendes racontent que Pythagore, je crois, enfin disons un de ces grands savants grecs, enseignait derrière un drap, tu avais les élèves qui entendaient le cours devant le drap et ceux qui entendaient le cours derrière le drap. Ben, voilà, la radio filmée, réactive cette tradition, tu peux écouter la radio devant le drap c'est-à-dire en ne voyant rien des personnes qui parlent et c'est depuis ce point de vue soit celui d'aveugles que les personnes derrière le drap parlent et tu peux écouter la radio en regardant ce qui se passe derrière le drap en allant sur le web voit la radio filmée. Cela participe du grand mouvement de désoccultation qui est arrivé à la fin du XXe siècle où notamment les loges pataphysiques ou franc-maçonniques ont cessé de se masquer, cela participe à la démocratisation de nos sociétés.
  • Est-ce que c'est lié à l'essor de la pornographie et la fin des tabous quant aux pratiques sexuelles ?
  • Je dirais que le mouvement de désoccultation est lié à la possibilité technique de mise à disposition aisée de l'ensemble des connaissances qui met fin de fait à la culture du secret.
  • Moi, je prendrais comme point de départ de la fin de la culture du secret le succès de la chanson de Jean GABIN « je sais qu'on ne sait jamais » : Ce « secret » n'est plus partagé par quelques adeptes de SOCRATE et éventuellement de la sodomie mais est chanté par tous et toutes.
  • On s'éloigne du thème de la radio filmée, là !
  • Ben, non, justement. J'ai entendu Vincent Lindon sur la radio Europe numéro un qui voulait revenir aux pratiques radiophoniques des années 80 au nom du « fantasme de la voix » et du plaisir de ne pas savoir d'où çà vient ou qui parle http://www.europe1.fr/culture/pourquoi-vincent-lindon-a-refuse-detre-filme-sur-europe-1-3334175. Or, nos sociétés ne sont plus du tout composées de personnes qui ont des fantasmes qu'elles subissent alors que quelques élus les réaliseraient. Aujourd'hui, les uns et les autres s'approprient leurs fantasmes, les intègrent, les transforment, font des essais et des transformations, etc..
  • Je ne comprends pas.
  • Ben, disons, dans ce cas particulier, ce n'est pas parce que tu peux voir les personnes de la radio parler dans leurs studios que leurs voix, disons certaines voix, vont cesser de te faire de l'effet. Bien au contraire, tu peux devenir conscient de la part totalement irrationnelle, lié à des fréquences sonores et/ou à des trucs enfouis dans l'enfance qui font que certaines voix et pas d'autres agissent sur toi.
  • Moi, je le dirais autrement. AU début du Xxe siècle, une des premières stars mondiales était Rudolph VALENTINO, à mon avis, le mec était gay mais cela est un aparté. Donc Rudolph VALENTINO, première star mondiale, était le gros fantasme de ces dames et tu peux être sûre qu'aucune n'imaginait que Rudolph VALENTINO puisse faire caca ou avoir des pannes sexuelles. Aujourd'hui, les fans de Georges CLOONEY savent très bien qu'il se torche le derrière avec du papier toilette comme tout le monde et que par moments il rote et pète. Pour moi, c'est cela la « désoccultation » qui est à la base du puissant courant démocratique qui agit dans nos sociétés en ce début du XXIe eme siècle.
  • Aussi haut que nous sommes assis, nous ne le sommes que sur notre Q.
  • J'ai trouvé ceci dans le dictionnaire électronique Larousse de 2009 donné gratuitement sur une clef USB :

    pythagoricien, pythagoricienne ▸ adjectif et nom
    1. De l'école fondée par Pythagore.
    2. Qui se rapporte au pythagorisme ; qui en est partisan.
    Complément encyclopédique
    École philosophique, l'école pythagoricienne eut aussi le caractère d'une secte, qui croyait en la transmigration des âmes (métempsycose), prônait une réglementation stricte des comportements et des tâches, et défendait des visées théocratiques, aristocratiques et conservatrices.

        En arithmétique, Pythagore et les pythagoriciens voyaient dans les entiers le principe des choses. Ainsi, tout triangle de côtés proportionnels à 3, 4 et 5 est rectangle ; ce théorème de Pythagore était cependant connu des Babyloniens un millénaire avant lui. On attribue aussi à Pythagore et à son école le théorème de la somme des angles du triangle, la construction de certains polyèdres réguliers, le début du calcul des proportions, lié à la découverte de l'incommensurabilité de la diagonale et du côté du carré.
  • Et alors ?
  • Ben, est-ce que le fait de juste donner la voix à entendre est lié au fait de croire être traversé par les mots et les morts ?
  • Les mots des morts ?
  • Euh … Disons que je ne pense que cette façon d'aborder les choses nous permettent de progresser.
  • L'autre jour, j'entendais une meuf à la radio justement évoquer les théorèmes de Thalès ou de Pythagore pour démontrer qu'il y a une différence entre le contenu du savoir et l'apprentissage de la vie et du travail en groupe et collectivité. Mais je donnerais ma main à couper, enfin non, mais je veux bien parier quelque chose sur le fait que la meuf ne sait pas quelles vérités énoncent et le théorème de Pythagore et le théorème de Thalès, soit des vérités totalement plates.
  • Forcément ce sont des théorèmes de géométrie dans le plan !
  • Non, ce que je veux dire est qu'il est peut-être plus important pour des mômes de savoir comment travailler avec d'autres que le fait qu'une droite qui passe par le milieu d'un côté d'un triangle , enfin, je ne me souviens plus très bien du théorème de Thalès …
  • Et bien comme dirait le président de notre république française depuis mai 2017, l'idéal c'est en même temps d'apprendre les théorèmes de géométrie dans le plan tout en faisant l'apprentissage de la vie ne groupe et en collectivité.
  • Le théorème de Pythagore c'est le truc qui a permis d'inventer la racine carrée, non ?
  • Je crois, ouais.
  • Vous voyez, vous ne vous en souvenez pas ! La racine carrée c'est un truc important si tu veux bâtîr des ponts, des bâtiments, etc.. mais pour ta vie quotidienne et morale, tu n'en as pas vraiment besoin...
  • Ton raisonnement est bancal : les ponts et les bâtiment sont important pour ta vie quotidienne, affective voire morale ...
  • Et pour ta vie sexuelle ?
  • Je ne sais pas, je n'y ai pas réfléchi.
  • Réfléchi à quoi ? À ta vie sexuelle ou à la racine carrée ?
  • Et quel rapport avec la radio filmée ?
  • Ben, je ne sais pas, c'est toi qui veut en parler, pas nous !
  • Je ne trouve pas la sortie de cette conversation.
  • Ben, t'as qu'à calculer le carré de l’hypoténuse pour te trouer une sortie !
  • Merci du conseil.

    un peu de musique pour la route :www.youtube.com/watch?v=FRLHro9EPD0 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire