samedi 26 novembre 2016

Note technique : dans le champ politique, toutes les primaires sont de désignation.



Nous avons eu entendu sur les ondes de la radio Europe numéro un un monsieur François REBSAMEN parlant d' une « primaire de désignation au sujet de la primaire de la droite et du centre (Cf. Là : http://www.europe1.fr/emissions/le-club-de-la-presse/europe-soir-le-club-de-la-presse-francois-rebsamen-and-thomas-derichebourg-22112016-2908190) . Oh la, qu'est-ce que donc que l'apparition de cet attribut : « de désignation » ? S'il existe des primaires de désignation, cela signifierait-il qu'il existe des primaires d'autres choses dans le champ politique ? Genre des primaires « de confirmation » par exemple? Pour la gauche politique par hasard ?
Non mais OH ! comme dirait LE FOLL : Dans le champ politique, jusqu'à nouvel ordre, toutes les primaires sont de « désignation » puisque le concept de primaire de « confirmation » ou d'autre machin chose n'a été ni étudié, ni débattu, ni validé ; d'après nos sources, la personne originale en ce qui concerne la théorie et l'organisation des primaires dans la démocratie française étant, à notre connaissance, monsieur Olivier DUHAMEL, auxquels s'ajoutent désormais les personnes ayant eu l'expérience de l'organisation réelle et concrète des primaires et de la gauche et de la droite (et du centre).
C'est pourquoi nous, fous littéraires, déclarons, dans le champ politique, le principe de primaire de « confirmation » corrompu et inefficient, ce principe n'étant que le signe de la médiocrité et de l'avidité des esprits qui auraient tenté de le faire opérer en douce. De même pour des principes équivalents ou apparents de primaire de « machin-chose, etc. blabla » tant qu'ils n'auront pas été étudiés, débattus et validés. Nous avons dit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire