lundi 7 novembre 2016

Lu dans le Monde Diplomatique, novembre 2016 : « Soutenir l'agriculture paysanne […] supposerait trop de bouleversements et surtout impliquerait d'aller à contre courant des intérêts dominants. Il est plus facile de déposséder la paysannerie et de saboter son économie pour ensuite constater sa non-compétitivité et son caractère improductif, assurant ainsi un débouché aux surplus américains, ce qui entérine la faillite des paysans haïtiens » Pourquoi est-ce que cela me fait penser aux agriculteurs français dont parmi les bretons ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire