lundi 28 novembre 2016

Forum « cela fait longtemps que les Pays-Bas ont remplacé la Hollande sur les cartes géographiques »




  • J'ai pas trop compris les commentaires au sujet de la possible candidature de Manuel VALLS à la primaire de la gauche et du centre.
  • Je ne sais pas, je n'ai pas suivi. Il y a eu une interview dans le Journal du Dimanche de Manuel VALLS (http://www.europe1.fr/politique/manuel-valls-il-faut-se-preparer-au-face-a-face-je-my-prepare-jy-suis-pret-2911985) parait-il mais c'est la fin du mois, je dois faire des arbitrages budgétaires : un euro quatre vingt dix c'est aussi deux kilos d'oranges à dessert ou cinq kilos de patates. [note technique à Jean-François COPé : ces prix de fruits et légumes correspondent à des offres promotionelles.]
  • Oh, arrête de faire pleurer dans les chaumières, il faisait froid et tu n'avais pas envie de sortir ! Marmotte, va.
  • Bon, on peut parler du sujet du forum ?
  • Moi, cela me paraît tout à fait normal, dans le jeu politique démocratique que VALLS dise qu'il veut participer à la primaire de la gauche. Dès lors que la compétition s'ouvre à nouveau, ceux et celles qui estiment qu'ils ou elles ont les capacités et les idées de faire le job s' inscrivent alors dans la compétition, pour moi, il n'y a aucun souci.
  • Et ?
  • Ben, les commentaires disaient que Manuel VALLS est premier ministre, qu'il va s'inscrire dans la primaire contre le président, soit François HOLLANDE, blabla, or bon, premier ministre ce n'est chevalier, et président de la République ce n'est pas roi. VALLS n'a pas fait vœu d'allégeance à HOLLANDE ! L'autorité en démocratie n'est pas celle dont parle le « droit naturel » de la monarchie ! En démocratie, président c'est un job et les domaines sur lesquels il a autorité sont définis au préalable. Et donc quand le mandat s'achève, alors chacun ou chacune peut briguer pour le suivant. Ce n'est pas contre untel ou unetelle, that's the game !
  • Est-ce que l'on a besoin de revenir à la théorie de l'autorité et de la présidence en régime démocratique pour valider la candidature de Manuel VALLS ? Est-ce que la nullité de François HOLLANDE au poste de président tous les jours de plus en plus patente ne suffit pas ?
  • Moi, je trouve que François HOLLANDE a été un bon président de la IVe République au sein de la Ve. Il chiadait ses discours, il était bon dans les commémorations.
  • Ouais, enfin, faut le dire vite, je me souviens avoir regardé une vidéo du discours qu'il avait fait pour l'inauguration du musée du peintre qui peint tout en noir (enfin après tout un parcours) et dont le nom m'échappe pour l'instant...
  • SOULAGES.
  • Oui, voilà, et ben, non seulement le discours était chiant et nul mais en plus il ne voulait strictement rien dire !
  • Bon, je ne sais pas si cela correspond à votre discussion, mais un truc dont je n'ai pas trop osé parler parce que bon, c'était pas le moment, blabla...
  • çà va, accouche maintenant !
  • Donc, bon, lors de la cérémonie suite aux attentats du 13 novembre 2015, qui se passait peut-être aux Invalides, j'avais suivi la cérémonie à la radio. Ensuite, j'ai vu les images et des photos sur le web, et j'ai trouvé complétement ridicule la mise en scène que François HOLLANDE avait fait de lui-même : Seul sur une chaise. Et tous les autres responsables politiques parqués sur une estrade. Pour moi, c'était incompréhensible.
  • Pourquoi ?
  • Ben, je ne sais pas... des cinglés tirent sur des badauds attablés à des tables de bistrots, mitraillent des mecs et des meufs qui regardaient un groupe de hard rock, bon, Ok, le groupe était nul, mais bon ce n'est pas une raison , bref, ces cinglés disent le faire au nom d'une idéologie de bazar et je ne comprenais pas pourquoi la réponse à cela, ce serait François HOLLANDE tout seul sur une chaise qui fait un discours après de la musique et des chants !
  • Ouais, je n'y ai jamais vraiment réfléchi. Il voulait sans doute incarner la pére de la nation qui rassure son peuple.
  • Ouais, ouais, c'est cela, petit père des peuples … Nous sommes au XXIe siècle, le paternalisme et le maternalisme c'est fini ! Nous voulons une pensée politique démocratique en actes et non pas toujours voir les images d'une représentation monarchique du pouvoir.
  • Cratos pour tous,
  • Tous pour demos !
  • J'ai envie de dégueuler.
  • Tu te rends compte de ce que tu dis. Tu accuserais presque HOLLANDE d'avoir profité des attentats pour se tailler un costume présidentiel sur mesure alors qu'il en avait été incapable jusqu'alors !
  • Je n'ai pas dit cela. Et d'ailleurs, il n'est pas sûr même qu'une telle opération aurait réussi ! Je dis que la mise en scène de François HOLLANDE à la cérémonie d'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 réalisée peu de temps après aux peut-être Invalides m'avait parue hautement ridicule. Si on ne peut plus critiquer les représentations et surtout celle que le « pouvoir présidentiel » se fait de lui-même alors dans quel régime sommes-nous ?
  • Moi, le truc qui m'avait dégouté, c'est qu'après cette cérémonie qui doit être replacée pour ce qu'elle était, soit un spectacle et une mise en scène à vocation cultuelle, blabla, le truc qui m'avait dégouté était qu'ensuite il y avait eu toute la séquence imbécile sur la déchéance de la nationalité. Dans mon souvenir, rapidement, Manuel VALLS avait fait remarquer que ce n'est pas la menace de perdre sa nationalité qui va arrêter un terroriste surtout s'il est candidat au suicide. Ensuite, j'ai lu lu dans le Canard Enchaîné que HOLLANDE avait commencé toutes ses gesticulations sur « je l'ai dit au discours devant le congrès le (peut-etre) 15 novembre, blabla ». Et alors VALLS, par loyauté, l'a suivi.
  • Et ?
  • Ben, quand le bouquin de DAVET et LHOMME est sorti, j'ai lu quelque part que HOLLANDE avait dit à ses deux confesseurs que c'était VALLS qui insistait pour la mesure sur la déchéance de la nationalité.
  • Et ?
  • Ben, il ment.
  • Ben, cela, nous le savons depuis au moins le bouquin de la miss TREIRWEILER. Ce n'est pas nouveau.
  • Ben alors, pourquoi serait-il nécessaire d'être loyal avec quelqu'un qui ne l'est pas ?
  • Je crois précisément que ce sont ces terrains qui sont glissants et qu'il vaut mieux s'en tenir à la théorie de l'autorité et du pouvoir démocratique. Il n'y a aucun obstacle théorique ou pratique à la candidature de Manuel VALLS à la primaire de la gauche (et du centre). Sauf à avoir une conception monarchique ou fasciste du pouvoir …
  • Et donc théoriquement, Manuel VALLS n'a pas à attendre pour s'inscrire à la primaire de savoir si HOLLANDe y va ou pas et il n'a pas besoin de démisionner de son boulot de premier ministre.
  • Voilà.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire