samedi 12 novembre 2016

Les questions qui se posent aux chercheurs en études postcoloniales : le « Tintin au Cameroun » qu' est en train d'essayer d'écrire Vincent BOLLORé est-il raciste ?


Dans le Canard Enchaîné de mercredi 09/11/2016, se trouve le récit édifiant de la plainte déposée par le sieur BOLLORé contre deux journalistes Tristan WALECKX et Nicolas POINCARé et la directrice de France Télévisions Delphine ERNOTTE au …. Cameroun ! Les chercheurs en études postcoloniales devraient se pencher sur le cas et notamment sur le texte de la plainte rédigée par l'avocat camerounais choisi par BOLLORé : « Les prévenus se sont attaqués par la semence de leur ivraie à ferment dévastateur pour cette santé économique en promotion. Cependant, la semence juridique fera son affaire de l'invalidation des desseins occultes, maléfiques et obscurantistes... » si nous lisions de telles sornettes dans une BD intitulée au hasard « Tintin au Cameroun », nous ne pourrions que trouver ridicule la façon dont sont représentés certains africains … Donc l'idée est que l'état de droit progresse en Afrique et non pas tel que le voudrait apparemment monsieur BOLLORé que l'état de corruption devienne la règle dans le monde entier...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire