jeudi 15 juin 2017

Les questions qui se posent : à votre avis, un type qui paye son député pour que celui-ci veille aux grains des intérêts de son business et sans doute lui raconte ce qui se trame dans les projets et propositions de loi est un démocrate convaincu ou il ne le serait que s'il s'entretenait régulièrement avec son député afin que celui-ci soit sensibilisé aux intérêts de son business et veille aux grains tout en récoltant des informations sur ce qui se trame dans les projets et les propositions de loi et ce, sans le subordonner dans une relation salariée ?


À votre avis et pour ce que vous en savez, les mutuelles de Bretagne sont-elles une bonne école des pratiques démocratiques ? A votre avis, le député qui accepte l'argent sans expliquer qu'il est de son rôle de député de veiller au grain des intérêts des business x et y dans le cadre des intérêts des populations lambda et delta et qu'il ne doit pas être payé pour suivre des intérêts précis et particuliers car cela s'apparente méchamment à de la corruption est-il un démocrate convaincu ? Un député en marche vers le renouveau des pratiques politiques et démocratiques ?
Allez messieurs, dames, encore un effort pour être démocrate !

Pour aller plus loin :

Dans le cas de Richard FERRAND, comme disaient les grandes voix d'Europe numéro un (dont je ne connais pas le montant des rémunérations) : « la justice tranchera » à l'étude des faits. Cf : http://www.europe1.fr/emissions/le-debat-des-grandes-voix/le-debat-des-grandes-voix-12062017-3359072

Sur le thème du problème de la corruption en démocratie, un article non encore lu mais qui semble bien : « Mettre ladémocratie à l'abri des réseaux d'influence, Antoine VAUCHEZ,libération 14juin 2017 »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire