jeudi 22 juin 2017

Forum « soigne ta gauche ».



  • Les mecs et les meufs du PS dans la déroute, je trouve qu'ils et elles s'enfoncent encore plus. A part CAMBADÈLIS qui a été super digne, Et peut-être URVOAs ou FEKL, mais alors les autres, c'est festival bas les masques !
  • Je ne sais pas d'où tu nous sors cet avis et ces considérations, tu n'as écouté aucun journal et aucune émission depuis plusieurs jours...
  • Et alors ? Quel est le problème ?
  • J'ai lu quelque part que CAMBDéLIS dans son discours d'adieu a dit une phrase telle « nous nous reformulerons ». L'importance que ces mecs et ces meufs donnent au Verbe ! c'est démesuré et surtout ce n'est pas vraiment de gauche politique … ou alors c'est une approche monacale de l'engagement politique..
  • C'est-à-dire ?
  • A ma connaissance, la toute puissance du Verbe, c'est un truc de religieux : « au début était le Verbe » c'est l'évangile selon saint Jean qui a aussi écrit une apocalypse.
  • Il me semble que c'est plutôt un reste de la doxa intellectuelle française des années 70 : le Texte, rien que le texte, mort à l'auteur !
  • Moi, je suis plutôt d'accord avec peut-être Louis-Ferdinand CELINE pour parler DES langues, DES verbes plutôt qu'un singulier Verbe qui ferait autorité et ne permettrait pas à certains de dire ce qu'ils vivent.
  • Moi, je dirais peut-être comme RAMUZ qu'il faut retrouver sa langue natale...
  • C'est-à-dire ?
  • Ben, dans ta langue natale, le mot « perturbateur endocrinien » n'existe pas par exemple …
  • Ce doit être une question de génération ...
  • Moi, je suis démocrate donc il y a des Verbes, des Gestes, des Odeurs, des Sons, etc..
  • … des Hommes, des Femmes, des Animaux, des Plantes, c'est cela ?
  • Moque toi de moi, va. ! Il y a aussi des Dieux et des Déesses.
    Moi, j'ai lu l'intervention de CAMBADéLIS dans ma boite mail (voir aussi http://www.dailymotion.com/video/x5r48ir_j-c-cambadelis-ne-laissez-personne-vous-dire-que-l-esprit-de-justice-sociale-est-un-obstacle-sur-le_news), je n'ai pas trouvé la formule dont tu parles, mais ce qui m'a désolé est que le mec n'a pas l'air de comprendre que le problème du PS n'est pas ce que disent si bien celui-ci ou celui-là, le problème n'est pas l'Etat providence ou l'extension des libertés, blabla, le problème c'est ce qu'ont fait les mecs et les meufs du PS, ou plutôt ce qu'ils n'ont pas fait tout en continuant à palabrer telles des précieuses ridicules dans un réel violent socialement pour les uns et les autres. Ils n'ont toujours rien compris car ils n'arrivent pas à comprendre que le premier problème c'était eux. Qu'ils balayent devant leurs portes avant de faire la leçon !
  • L'autre jour, dans l'entre deux tours des législatives, il y avait un article de la VALLAUD-BELKACEM dans Libé, et franchement, j'ai essayé de lire mais cela glissait comme du texte écrit au kilomètre martelant le mot « gauche » sans qu'il ne soit vraiment sûr de savoir ce que cette dame désigne par ce mot. Sa partie gauche ? Une conception politique ? Une maladresse ? Etc..
  • Y a un jeu de peut-être l'OULIPO qui consiste à changer le mot qui apparaît souvent dans un texte par un autre pour voir ce qui apparaît comme sens. Par exemple, tu prendrais la tribune de la miss BELKACEM et tu changerais le mot « gauche » par « fellation » ou « confit d'oie » ou « mondialisation » ou je ne sais quoi et ce que tu veux et donc, tu lirais ensuite ce que raconte le texte affublé de cette nouvelle occurence. Avec les outils numériques, maintenant, ce genre de conneries ne prend que quelques secondes. Tu copies le texte du Web sur un logiciel de texte et avec l'outil « rechercher / remplacer » tu fais la manip en moins de deux secondes et ensuite il n'y a plus qu'à lire …
  • Et se marrer !
  • Parlez pour vous, en ce qui me concerne, j'ai vraiment mal à la tête.
  • J'ai lu dans peut-être le Canard Enchaîné de demain matin (soit le journal du 21 juin 2017), que le HOLLANDE comptait s'immiscer dans la reconstruction du PS en y collant la BELKACEM à la tête. D'un côté, cela ne m'étonne guère, la BELKACEM brasse comme lui dans ses discours des bons gros mots, des bons gros concepts (« mon ennemi c'est la finance ») mais au bout d'un moment tu te rends compte qu'il n'y a rien derrière, comme les escrocs , ils essayent de s'ancrer dans ce que croient leurs interlocuteurs au sujet des significations de ces concepts, mais eux veulent juste passer pour des gens intelligents et compétents et avoir des postes, enfin je caricature un peu mais à peine, et d'autre part, HOLLANDE devrait se souvenir de l'expérience de SARKOZY en matière de téléguidage de direction de parti et de tentative de retour. Que Le HOLLANDE fasse du théâtre pour de vrai, comme la TAUBIRA, c'est ce à quoi ils sont bons, enfin du moins c'est ce à quoi ils aspirent : paraître pour ce qu'ils ne sont pas !
  • Je suis assez d'accord, les comédiens en politique c'est complétement has been en 2017 !
  • Je serai moins catégorique, je dirais le « comédien classique » en politique c'est has been en 2017...
  • Moi, le truc qui me fait rire, c'est que lorsque tu regardes les chiffres de l'élection présidentielle, tu comprends que le Benoît HAMON avait fait le plein de voix à la primaire ! Ceux et celles qui avaient voté pour lui à la primaire avaient réussi à peine à convaincre deux ou trois personnes de voter pour lui au premier tour de l'élection présidentielle et point barre, ce n'est pas allé plus loin.
  • Le mec HAMON, j'ai du l'entendre deux trois fois parler pendant la campagne présidentielle et
    à chaque fois, le mec HAMON faisait la leçon, c'était insupportable ! Je ne comprends pas comment un mec qui fait sans cesse la leçon aux autres peut se croire de gauche, cela me dépasse !
  • Ben, il y a pire, il y a la gauche autoritaire ! L'autre jour, dans Libé, il y avait un article que j'ai trouvé bizarre, c'était au sujet d’arrestations qui se seraient déroulées en écho à une manifestation qui s'était tenue pendant l'entre deux tours à Rennes prêchant le « ni le pen, ni macron ». Bon, l'article parlait d'arrestations arbitraires, blabla, sur ce sujet, je n'en sais rien, mais ce qui m'a paru totalement absurde était un développement au sujet d'un flic qui aurait joué les cow boys pendant la dite manif en toisant des manifestants avec son flingue. Bon, des cons, il y en a dans tous les corps de métiers, mais ce n'est pas pour cela que tous les flics sont des cons.
  • Tu veux dire que ce n'est pas parce que certains curés ont été pédophiles qu'il faut croire que l'Eglise prônait la pédérastie.
  • Voilà, par exemple.
  • Je ne comprends pas ton problème.
  • J'ai beaucoup réfléchi, enfin, non, disons qu'il m'est arrivé de réfléchir à la question de la police dans la société parce qu'à un moment donné, j'ai eu trouvé des flics sur mon chemin et qu'après une longue nuit totalement délirante, je m'étais retrouvée au petit matin en HP et qu'il m'avait fallu du temps pour essayer de comprendre ce qui m'était arrivée cette nuit-là et d'ailleurs je n'ai toujours pas tout compris et ...
  • Va-z-y accouche, on s'en fout de ta vie !
  • OK, donc bref, c'est bien joli de critiquer la police et les flics, mort aux vaches et tutti quanti mais comment tu fais une société sans police ? Je veux bien croire que c'est un métier bizarre, mais je crois qu'il faut que les mecs et les meufs flics soient encadrés et aient accès à des formations et des soutiens et/ou des horaires plus light ou je ne sais quoi, de la thalasso obligatoire, blabla... Les pointer du doigt en permanence comme les responsables de la merdre me semble une attitude stérile voire même haineuse...
  • Ouais, c'est un peu comme lorsqu'on résume le problème des migrants à Calais ou ailleurs à un affrontement entre migrants et flics alors que le problème est politique et que les flics font ce qui leur est demandé.
  • Il ne faut pas confondre les soldats et les états-majors !
  • Voilà.
  • Dans le journal Libération, j'ai lu le portrait d'une meuf qui avait été flic et qui maintenant fait l'actrice et la productrice de mini films sur le web si j'ai bien compris blabla (natoo garde à vues, libération mardi 20 juin 2017) ; la miss racontait que lorsqu'elle était flic dans une BAC de nuit, elle gagnait 1900 euros par mois et elle en chiait à voir tout le mauvais côté de la société alors que maintenant, désormais, elle s'amusait et gagnait beaucoup plus. Et bien, pour moi, la gauche politique c'est de proposer une société où les uns et les autres travaillent au maintien de la société, en gros pour faire les trucs chiants, sont payés pour cela, les horaires sont light et ensuite ils font ce qu'ils veulent et s'amusent mais personne n'est payé dans ce cadre. Ainsi tout le monde a du boulot. Voilà, c'est cela pour moi une société de gauche, très loin des discours soit-disant de gauche avariée PS nous causant de la réussite scolaire pour accéder au top de la hiérarchie sociale...
  • En fait, cela fait des années, qu'il n'y avait plus que les journalistes pour croire et écouter ce que racontent ceux et celles du PS ! Et maintenant c'est visible. La démocratie, c'est quand même quelque chose de bien !
  • C'est le moins pire !
  • Oui, voilà, c'est ce que je voulais dire...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire