vendredi 26 juin 2015

Pour inverser la courbe du chômage (qui fait le tour de mon corps social) il serait peut-être nécessaire de prêter attention aussi aux détails, ou avant de critiquer la paille qui est dans l'oeil de mon voisin je regarde la poutre qui est dans le mien :


Sij'en crois le journal Ouest France, les avions FALCON de laRépublique Française seront entretenus à Genève (SUISSE) par unesociété à capital américain et non pas à Pleurtuit-Dinard(FRANCE) chez Sabena Technics qui disait créer quinze emplois en casde marché conclu. Alors, depuis où nous sommes, nous n'en savons trop rien de cette histoire mais nous pouvons dire que s'il n'y a de jet d'eau ni à Dinard ni à Pleurtuit, il y a la mer qui fait des vagues et pour ceux et celles qui ont des valises à déposer, ils et elles peuvent prendre l'hydroglisseur à Saint-Malo pour Jersey. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire