jeudi 29 octobre 2015

Vouloir le fric et la bonne conscience du pauvre, dicton du XXIe siècle dit de VAROUFAKIS.


Nous apprenons ce jour que monsieur Yannis VAROUFAKIS se ferait payer 53 000 euros pour des conférences d'une durée d'une heure ( CF. ). Comment ce monsieur qui se dit de gauche politique « radicale » conçoit-il de faire payer si cher sa bave ? Comment conçoit-il la réduction des inégalités de rémunération dans la société mondiale si lui-même revendique pour sa propre bave un tarif aussi exorbitant ? Le monsieur VAROUFAKIS aurait, parait-il, arguer qu'il donne des conférences gratuites... très bien, où cela ? En Afrique ? Au fin fond de la campagne roumaine ou bulgare ? À Haïti ? Dans les montagnes corses ? Que nenni, à la BBC ou à Frangy ! Hahahahaha ! Ces conférences « gratuites » sont sans doute l'occasion pour ce monsieur de se faire un peu de promo pour vendre des conférences à des gogos qui les payeront, comme la télé italienne, par exemple ! Hahahahaha ! Bien sûr, me direz-vous, s'il y a des cons pour payer, pourquoi se gêner ? Je rappelle ici que cet argument est de droite voire d'extrême droite politique. Quant à nous, nous continuons de penser qu'un ouvrier ou une ouvrière travaillant au Bangladesh ou chez FOXCON produit en un mois voire en une journée plus de richesse que ce monsieur en une heure de conférence bavée. Et combien ils ou elles gagnent déjà en un mois voire en une journée de travail au Bangladesh ou chez FOXCON ? VAROUFAKIS est un escroc et s'il ne le sait pas lui-même c'est qu'il est un dingue, ce qui est pire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire