lundi 3 octobre 2016

Les questions qui se posent : est-il sérieux pour l'image de la France que les candidats à la présidentielle et/ou à la candidature à la présidenteille soutiennent l'art pompier ?


Nousavons lu dans le journal que la musique officielle de la campagne SARKOZY 2012 nommée sobrement « hymne » avait coûté entre 43 000 et 78 000 euros, soit un bon plan fric pour les musiciens et les compositeurs (soit , l'équivalent annuel dépensé en minima sociaux pour 7,68 personnes à 13,93 personnes avec un RSA annuel à 5600 euros.). Nous nous sommes souvenus avoir entendu à l'époque une émission de radio qui comparait la musique du candidat UMP et du candidat PS, soit donc l' « hymne » SARKOZY et une espèce de merdre electrogarage d'ascenseur muzzak répétant « le changement c'est maintenant » dont nous ne connaissons toujours pas encore le prix mais on espère pas trop cher parce que dans ce cas, il n'y a même pas de musiciens d'orchestre à payer. Bref, n'aurions-nous du pas nous méfier plus de ces candidats à la présidentielle 2012 qui avait un tel goût de chiotte en matière de musique ? Choisir entre celui qui ferait passer WAGNER pour un compositeur conceptuel et celui qui ferait passer Stéphane POMPOUGNAC pour un chercheur de l'IRCAM, n'était-ce pas un peu choisir entre la peste et le choléra ? [Moi, en 2012, au premier tour, j'ai voté POUTOU, j'ai la conscience tranquille. ]

Bref, la démocratisation culturelle n'a t'elle pas négligé de sensibiliser le public des élites politiques ? Ce dont nous payons le prix depuis plus d'une décennie ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire