lundi 31 octobre 2016

Forum « tous nos forums sont biodégradables et compostables ».


  • L'autre jour, je suis allée au supermarché bio pas trop loin de chez moi pour acheter du bicarbonate de soude et de l'huile essentielle d'eucalyptus citronnée qui est efficace pour les tendinites, les foulures mais aussi pour les problèmes d'articulation et j'ai eu envie de dégueuler.
  • Pourquoi ?
  • Ben, ils ont agrandi le magasin, les affaires marchent bien mais dans le même temps, leur projet devient alors clairement lisible.
  • C'est-à-dire ?
  • Ben, dans ce qui était avant l'arrière boutique, ils ont calé les fruits et légumes frais, le vrac de légumes et fruits secs, de sucre, de farine, etc... soit ce qui constitue le cœur d'une consommation respectueuse de l'environnement et de l'avenir, et tout le reste de la boutique c'est business bio à fond !
  • Je ne comprends pas …
  • Ben, ils vendent du thé bio en sachets, des biscuits bio, du chocolat bio, des dosettes de café bio, des dosettes de guarana énergisant, un rayon entier de compléments alimentaires,
  • Ouais, j'ai remarqué aussi, même le rayon des produits ménagers, t'as sur une étagère les produits ménagers jansénistes genre savon noir, bicarbonate et vinaigre mais maintenant tu trouves aussi plein de produits à la con, produits pour parfumer les tuyaux de la plomberie ou de l'aspirateur, blabla, etc.. c'est comme dans un supermarché lambda ou alpha- delta.
  • Mais cela a toujours été ainsi ! Quand j'étais petite, je veux dire quand j'allais au collège, la sœur d'un copain d'un copain d'une copine de ma sœur bossait comme vendeuse au Prisu et sa copine était vendeuse dans un magasin « la vie claire » qui appartenait à ses parents.
  • Donc tu connaissais une meuf qui avait un magasin bio, c'est cela ?
  • A peu près. Et donc, déjà à l'époque, fin des années 70 début des années 80, ils vendaient plein de conneries gourou dans ces magasins-là mais à cette époque, tu ne trouvais pas du tout ces trucs-là dans les supermarchés lambda ou alpha-delta, aujourd'hui, il n'y a plus vraiment de différences, le bio c'est devenu un business industriel de grande ampleur.
  • C'est quoi un supermarché lambada ?
  • J'ai entendu le Michel LECLERC à la radio Europe numéro un http://www.europe1.fr/emissions/ecosysteme/ecosysteme-231016-2880344 et il l'a dit clairement : C'est dans la direction du bio que le développement de l'hypermarché se passera les prochaines années !
  • Moi, je me souviens avoir tenté une discussion une fois avec la propriétaire du supermarché bio près de chez moi, qui est peut-être juste une des membres de la coopérative, blabla, donc ce devait être l'automne ou le printemps, enfin il y avait toute une animation autour de la détox et des produits miracle anticellulite et je lui avais demandé en me marrant si éthiquement cela ne lui posait pas de problème de vendre toutes ces conneries. Enfin, j'avais mis les formes pour le dire poliment et spirituellement, aujourd'hui, je n'ai plus envie de me fatiguer à mettre des formes à la saloperie.
  • Et donc ?
  • Et donc, rien. La meuf soit n'avait pas compris, soit n'avait pas voulu comprendre et m'avait expliqué que c'était des produits naturels... Une autre fois, j'avais tenté une conversation avec un des vendeurs qui est peut-être juste un membre de la coopérative, blabla, tenté une conversation sur la vente d'eau minérale en bouteille de plastique et le mec s'était énervé en m'expliquant que leurs clients n'étaient pas des écolos mais des bobos et que s'ils ne trouvaient pas des bouteilles d'eau chez eux , soit dans le supermarché bio, ils iraient en acheter ailleurs.
  • Bref, au magasin bio, comme ailleurs, le pragmatisme règne …
  • Ouais, sauf que tu ne peux pas appeler cela du pragmatisme, ou alors du pragmatisme myope, parce qu'à long terme, le pragmatisme voudrait que nous consommions moins et surtout que nous arrêtions de produire des trucs inutiles afin de préserver l'air, la terre, l'eau.
  • Et le feu ? Ne faut-il pas le préserver ?
  • A ma connaissance, non, ce n'est pas ce qui manque ou pourrait manquer. Ceci dit, je peux me tromper..
  • Ou être mal informée, c'est facile de toujours tout critiquer !
  • Et alors, les écolos organisée en parti politique, ils font quoi selon toi ?
  • Ben, ils sont comme le supermarché bio, ils font du spectacle et du business !
  • JADOT, il se bouge les fesses, non ? C'est le seul mec qui avait dit un truc pratique concernant les migrants et réfugiés, genre « on pourrait les loger au parlement européen où il y a plein de places vides ! »
  • Ouais, tout le monde s'était plus ou moins moqué, j'avais trouvé cela loin d'être con...
  • Moi, ce qui m'inquiète, c'est que j'ai l'impression que depuis des années, je veux dire, déjà quand j'étais petite et gambadais dans la montagne suisse telle Heidi mais sans pouvoir y cueillir les fleurs qui étaient protégés parce que menacés d'extinction, bref déjà quand j'étais petite et j'ai aujourd'hui quarante -huit ans, bref, blabla, depuis des années, j'ai l'impression d'entendre les mêmes rengaines, les mêmes trucs et machin et en fait, rien ne change.
  • C'est-à-dire ?
  • Ben, c'est un peu comme le Boléro de Ravel, c'est toujours le même motif musical..
  • Je ne comprends pas.
  • Ben, les uns et les autres disent que c'est grave, qu'il faut changer nos comportements, mais c'est presque devenu comme un rite : des personnes disent des discours, écrivent des bouquins, parlent à la télé, d'autres font des recherches scientifiques, blabla, mais rien ne change vraiment...
  • Enfin, si cela change : cela empire …
  •   Pastout à fait, le trou dans l'ozone, il s'est rebouché, non ?
  • Tu dis cela parce que tu ne vis pas en Australie.
  • Je lisais un truc l'autre jour dans un journal au sujet de Leonardo DI CAPRIO qui aurait fait un docu sur le problème de la planète, blabla, alors bon, respect, blabla, m'enfin, la meuf qui avait écrit l'article disait que DI CAPRIO avait « fait sa part » et là, t'étais obligé de te marrer !
  • Je ne comprends pas.
  • Ben, si pour préserver la planète, chacun fait un docu pour expliquer aux autres qu'il y a un problème et qu'il faut faire attention à la planète, et que chacun estime ainsi avoir fait sa part, il n'y a pas de problèmes, on va tous crever assez rapidement !
  • HAHAHAHA !
  • Ben, c'est comme dans la chorégraphie de Maurice BEJART sur le Boléro de Ravel, à la fin tout le monde s'écroule  d'un coup !
  • HAHAHAHAHA !



( à suivre).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire