mardi 14 octobre 2008

SADE et sa Belle mère


Il nous semblait opportun de rappeler ici et ailleurs que François Donatien de Sade, notre prochain, s'est trouvé embastillé pour n'avoir point voulu honorer sa belle-mère qui dénonça ainsi ses orgies puisque ne pouvant y présider.
C'est ainsi que l'oeuvre la plus comique parmi la littérature de langue française vit le jour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire