lundi 13 octobre 2008

Inversion /Conversion/ Mange ta mention, conférence de Benoît.



« Je voudrais ici revenir sur cette question de l’inversion, terme que l’on retrouve souvent à toutes les sauces pour expliquer les modes des à-peu près. Ainsi pour clarifier, nous nous situerons sur le terrain des mathématiques : si nous prenons le chiffre 2, son inverse est ½, soit le chiffre 50 000, son inverse est 1/50 000, le chiffre 1, son inverse lui-même, le chiffre 0, son inverse n’existe pas ou est l’infini selon l’ensemble des nombres dans lequel on veut bien regarder. Ainsi, par équivalence, l’inverse de « j’aime l’art », est « 1/  j’aime l’art », à ne pas confondre avec son opposé « je n’aime pas l’art ». Ainsi l’opposé de 2 est -2, l’opposé est une inversion du signe pas du. ....

Par ailleurs, la notion d’envers serait étrangère aux mathématiques (peut-être en topologie, allez tout savoir …). Ainsi en musique, et pour illustrer le propos Cage dans son concert de silence illustre bien le 1 / musique, La monte Young chercherait l’envers de la musique et Le trio Veneziano son opposé. ....

Ainsi Rimbaud, […] »....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire