mercredi 16 septembre 2015

Forum « la crise du politique est politique ».


  • moi je trouve que l'argument prétendant que la présence de gouvernements autoritaires et populistes en Europe est le résultat de la volonté des peuples d'Europe est une grossière erreur !
  • Moi aussi ! Lorsque j'entends des propos de cette sorte, je ressens la même impression que lorsque j'entends des types dire que les femmes se font violer parce qu'elles le veulent !
  • Ah, parce qu'elles ne le veulent pas ? … Non, je déconne.
  • Il y a un truc que les mecs devraient comprendre qui n'est pas très compliqué qui s'appelle le consentement et le désir.
  • Le consentement ou le désir ?
  • Ouais, mais çà se travaille, non ?
  • Quoi, le consentement ou le désir ?
  • Bon, ce n'est pas le sujet du forum.
  • Ben, si , un peu, les populistes « séduisent » les peuples par des propos allant dans le sens de leurs poils pour mieux les enculer à sec ensuite.
  • Tu ne pourrais pas trouver d'autres analogies ! C'est un peu vulgaire quand même !
  • Et surtout faux, parce que bon, se faire enculer à sec, cela peut être jouissif, mais en fait, en ce qui concerne les populistes, ce sont justes des personnes qui veulent des postes et du pouvoir, racontent des trucs et des histoires pour conquérir le pouvoir et ensuite font n'importe quoi ou rien ou que des conneries. Bref, qui ne font pas leur boulot de politiques s'occupant du politique.
  • Ah, ben alors, dans ce cas, il y a beaucoup plus de populistes que ceux et celles désignés comme tels !
  • Ouais, attention, tous ceux et celles qui disent des âneries pour conquérir le pouvoir ne sont pas autoritaires ! C'est une nuance très importante...
  • Moi, je dirais qu'il y a eu une dérive populiste dans les partis politiques depuis l'élection présidentielle de 1995, du moins en France, pour ce que j'ai pu en observer. Et que le point d'ancrage date de 1983.
  • Je ne comprends pas.
  • Ben, disons que les hommes et les femmes politiques n'ont plus vraiment d'idées ou de visions concernant la société, ne se préoccupent plus du tout de comprendre les évolutions, mais se contentent de faire des shows à la télé et de se faire réélire pour garder leurs postes et leurs salaires.
  • T'exagères, tu caricatures... mais bon ... ce n'est pas complètement faux.
  • Ouais, c'est vrai, je me souviens quand j'étais petite, on voyait Raymond BARRE à la télé nous expliquer son plan sur dix ans pour l'économie et l'industrie française, mais après lui, et dans mes souvenirs, il n'y avait plus que les journalistes d'Actuel pour parler des dix et vingt ans à venir...
  • Mais qu'est-ce qu'elle dit !
  • Moi, j'avais une théorie sur l'effet pervers du financement des partis politiques. Des mecs comme Jacques CHIRAC ou François MITERRAND avaient le cuir dur parce qu 'ils avaient aussi du se coltiner concrètement le financement de leur parti.
  • Ouais, mais bon, dans des magouilles ou des hypothèques sur leur avenir de dirigeant...
  • M'enfin, ils devaient rencontrer des industriels, des gens qui ont de l'argent, ils devaient discuter avec d'autres gens que ceux et celles de leurs parti et les convaincre de leur projet. En tout cas, se faisant, ils étaient en contact et en discussion avec des lieux et des personnes où s'élaborent la richesse.
  • Et alors ?
  • Ben, des types comme François Hollande, Nicolas Sarkozy ou Cécile Duflot, ils n'ont jamais eu à se fatiguer à cela, l'argent tombait dans l'escarcelle de leur parti en fonction du nombre de personnes ayant voté pour eux. Il suffisait alors de ratisser large, faire le guignol et dire n'importe quoi sans aucun rapport avec rien de réel si ce n'est les fantasmes et les désirs des uns et des autres.
  • Vous dîtes totalement n'importe quoi ! Nicolas SARKOZY a l'expérience du financement de la campagne de BALLADUR.
  • La caricature a ses vertus que la vertu ignore !
  • Ouais... il y a du vrai quand même dans ce qu'il dit ... je me rappelle dans les années 2000, on entendait toujours à la télé des personnes dire « l'état doit s'occuper de cela, doit s'occuper de ceci, doit payer pour truc et payer pour machin » et personne ne semblait se préoccuper de comment l'Etat aller gagner tout ce pognon qu'il devrait dépenser à ceci ou cela !
  • Le truc débile pour le pays est que l'Etat gagne surtout son fric sur la T.V.A, par conséquent le fait que les gens n’achètent que des conneries dans les magasins n'est pas un problème pour nos dirigeants puisque c'est ainsi que les caisses de l'Etat se remplissent. Or c'est un problème pour la planète et l'écologie ...
  • Ouais, il y a toute une bulle d'économie fictive : grosso modo, les retraités achètent des conneries qui font marcher le commerce qui emploie des personnes en les payant au SMIC + intéressement, personnes qui s'endetteront pour s'acheter une maison et attendront la retraite pour s'acheter pleins de conneries et ainsi faire marcher le commerce..etc.. Bien sûr, je caricature à gros traits.
  • Donc, si je vous comprends bien, toute cette histoire des migrants est un sain electrochoc qui sort les européens d'une sorte de zombification et d'hypnose collective et les oblige à redevenir des humains, se souvenant de leurs lointains ancêtres arrivés sur ces terres avant la dérive des continents, les oblige à accueillir ces migrants en vertu des lois de l'hospitalité et par là même à sortir de leur organisation sociale zombie pour permettre à un tissu social vivant de renaître.
  • Ah, ouais, pas mal, bien exprimé...
  • Et donc, si j'ai bien compris, faut faire gaffe, que les méchants sorciers et sorcières ne profitent pas du moment de changement (crisis) pour s'emparer des zombies en pleine dézombification et fichent la zone pour s'emparer du pouvoir, c'est cela ?
  • Mais qu'est-ce qu'elle dit !
  • Euh...A peu près...C'est dans cet ordre d'idées.
  • Je n'ai rien compris à ce que vous dîtes.
  • Bon, nous allons essayer de trouver de meilleures formulations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire