lundi 3 août 2015

Forum « le sujet viendra à mesure de la discussion ».


  • j'ai une théorie sur la télé : lorsque nous étions enfants, la télé était aussi en enfance et avec Canal Plus c'était l'entrée dans l'adolescence, M6 et la Cinque c'est encore de l'adolescence ..
  • Et là, Bolloré à Canal plus, c'est l'entrée en âge adulte ?
  • Peut-être, je ne sais pas.
  • Ouais, mais ta théorie ne marche que pour la France.
  • Parce que lorsque nous étions petits, les médias étaient nationaux ! Je n'ai pas la télé, je ne peux savoir ce que regardent els gamins d'aujourd'hui et ce qui leur rentre dans la tête comme schéma. Une chose est sûre les expériences des gamins sont diverses contrairement à notre époque.
  • Et puis « à notre époque » comme tu dis les gens qui bossaient à la télé pour la plupart avaient travaillé ailleurs avant ou avaient fait d'autres études. Par exemple, un mec comme Daney lorsqu'il faisait ses critiques télé, c'était depuis ses études de philo,
  • T'es sûre qu'il avait fait des études de philo, Daney ?
  • et tout n'était pas formaté ..
  • Les gens de la télé étaient encore des pionniers, c'est cela que vous voulez dire ?
  • Je ne sais pas, c' est cette idée de la représentation : par exemple, certains pensent qu'un peintre ne peut travailler qu'à partir du réel, soit il travaille avec des personnes de chair qui posent dans son atelier, soit il pose son chevalet dans la nature,
  • Tu parles de quel siècle là ? Que je sache Picasso ou Pollock ne peignaient que depuis leur tête, leur camera obscura.
  • Non, Picasso depuis les images dans sa tête et Pollock depuis les mouvements de ses bras.
  • DALI disait au sujet des premiers Picasso et de ses arlequins que même s'ils semblent figuratifs, ce sont déjà des images psychiques.
  • Bon, je voudrais poursuivre mon raisonnement et ensuite on verra comment tout cela s'articule. Justement Picasso commence peut-être une ère où la représentation change de frontière et ne s'établit plus entre le dehors et le dedans. « Ce que je montre » ce n'est plus le dehors tel que je le perçois mais c'est dejà quelque chose qui a déjà été digéré par ma camera obscura.... J'ai perdu le fil de mon raisonnement...
  • Reprenons, il existait un impératif de peindre d'après ce qui n'est pas image afin de restituer par l'image ce qui est dans le monde,
  • Voilà c'est cela,
  • Dans certaines conceptions de l'art, si l'art travaille à partir de l'art, il y a corruption, il y a enfermement, il y a perte.
  • Voilà, c'est cela.
  • Donc lorsque nous étions enfants, la télé était encore une représentation qui se situait à une frontière où ce dont elle parlait n'était pas de la télévision...
  • peut-être que c'est cela que je voulais dire...
  • et aujourd'hui, le problème de la télé serait qu'elle ne représente plus que de la télé.
  • Moi, je dirais que le problème est plus complexe : par exemple, prends les hommes et les femmes politiques d'aujourd'hui, ils se situent bien souvent par rapport à la télévision, disons aux médias, c'est un vrai problème.
  • J'ai mal à la tête …
  • Moi, je crois que nos sociétés sont devenus très techniques par conséquent nous devrions passer à des représentants politiques qui seraient tirés au sort parmi les populations et qui ensuite élisent parmi eux des gouvernements. Cela compenserait la technocratie et éviterait l'écueil de la professionnalisation du personnel politique qui conduit à créer une sous catégorie d'acteurs et d'actrices du monde médiatique qui font de la politique comme moi de la formule un.
  • Ouais, je suis d'accord, nous l'avons bien vu avec l'élection de TSIPRAS en Grèce, le mec n'a pas eu le pouvoir de faire ce qu'il avait dit qu'il ferait lorsqu'il serait élu, c'est pourquoi si les représentants sont tirés au sort et doivent entrer en dialogue avec la technocratie alors les échanges seront plus intéressant et permettront plus d'avancée. Plutôt que de persister à maintenir une fiction d'élus du peuple trop bien payés et ayant trop de privilèges pour comprendre qu'ils sont une des raisons de la montée du populisme.
  • Ouais, c'est comme le VaroutsaKis, le mec qui enseigne l'économie en Australie marié à une fille à papa qui fait du land art avec des pelleteuses mécaniques... Genre mon grand-père qui écrit un texte « je suis le bon pauvre » mais qui s'est débrouillé pour épouser une femme riche.
  • Ouais, mais il est ironique son texte, non ?
  • Je ne sais pas c'est en patois, je n'ai pas tout compris.
  • J'ai mal à la tête.
  • Moi, le truc que je ne comprends pas ce sont ces hommes et femmes politiques qui une fois qu'ils ont obtenu le pouvoir ont l'air de découvrir les problèmes et disent qu'ils n'ont dit que des conneries avant d'obtenir le pouvoir,
  • Ben, ils ne le disent pas justement, c'est bien là le problème !
  • Ouais, ok, peut-être, mais ce que je ne comprend pas c'est comment font-ils pour découvrir les problèmes en arrivant au pouvoir, avant ils ont quand même des responsabilités, ils ne sont pas en dehors du monde, ils savent quand même où sont les problèmes, non ?
  • Ben, c'est bien ce dont je parlais tout à l'heure : les mecs et les nanas sont d'abord onubilés par l'accession au pouvoir, par conséquent ils réfléchissent plus à la séduction des opinions par les médias pour y accéder qu'à ce qu'ils feront lorsqu'ils y seront...Que ce soit SARKOZY en 2007 ou HOLLANDe en 2012, les mecs étaient contents d'être élus comme t'es content d'avoir réussi ton bac ou un examen, des vrais gamins, alors qu'ils auraient du être terrassés par la charge et le poids de ce qui leur tombait dessus …
  • Cela m'avait fait le même effet avec des photos des membres du gouvernement AYRAUT qui avaient paru dans LE MONDE, t'avais l'impression de voir des acteurs qui sont content parce qu'ils ont réussi le casting pour une série télé importante. Alors que contrairement à des acteurs, ils sont censés être des auteurs, et non pas d'une série télé mais collaborant à des constructions de cadre de vie, etc, blabla..
  • Dans tous les cas, je préfère les gens de droite aux gens de droite qui se croient de gauche pour avoir bonne conscience.
  • J'ai mal à la tête
  • Respire.
  • Being Beautous, « condamné à plaire », c'est Baudelaire ou Rimbaud qui l'a écrit ?
  • Va demander à BHL !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire