mardi 25 novembre 2008

Exercices de Style : courrier des auditeurs

« par ailleurs, concernant la possibilité d’interviewer un cas pathologique qui utilise de l’encre pour écrire des cacas nerveux et trouve des imbéciles pour les publier, la posture de la demande d’éclaircissement de concept « qu’est-ce qu’un européen de souche ? est-ce une référence aux travaux génétiques récents qui ont permis d’identifier des dits « afro-américains » comme des « européens de souche » ? « qu’est-ce qu’un « arabe » ? une personne qui détient un passeport de l’arabie saoudite ? une personne dont la langue maternelle ou natale est l’arabe ? une personne qui lit et écrit l’arabe littéraire ? » ; « qu’est-ce qu’un musulman ? fait-il référence à l’argot qui existait dans les camps de concentration et qui par le terme musulman désignait les moribonds ? » ou des questions hors sujet « pense t’il que la thèse selon laquelle Marie Antoinette était à la solde des non-français expliquerait la chute de la royauté en France ? » « le fait de vouloir réhabiliter le capitaine Dreyfus n’était-ce pas plutôt une tentative de faire taire un écrivain comme Daudet ? » « que penser du fait que des anciens dignitaires du régime du IIIe Reich ait pu fuir avec des passeports émanant du Vatican lors de la défaite cinglante du régime nazi ? » «  Faut-il être un partisan du retour à l’usage des chiffres romains plutôt à l’usage des chiffres arabes voire indiens qui introduisent sans doute une confusion dans la science européenne de souche ? », « le texte de..la Bible.. aurait sans doute été écrit au Moyen-Orient, est-il possible dès lors de le considérer comme un texte pouvant être incorporé au corpus culturel des européens de souche ? », etc… il nous semble qu’ainsi le discours viral « aimer la musique classique et « les belles choses » est liée à une volonté de distinction » pourra ainsi être plus efficacement desamorcé que par des cris d’orfraie de vierge effarouchée par l’odeur des cacas nerveux. LIBERTE DANS LES GOUTS, ETIQUETTAGE AUX EGOUTS, METISSAGE dès le DEB(o)UT ! »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire