jeudi 27 novembre 2008

exercice de style : courrier des auditeurs


Dangerosité par rapport à Quoi ? délinquance par rapport à quoi , Sur ces terrains boueux, il convient bien d’être précis. Ainsi, la délinquance sexuelle d’un pédophile est considéré comme telle car nos sociétés un peu plus éclairées qu’auparavant envisage l’acte sexuel comme possible dès lors qu’il s’agit d’ un acte relevant du choix et du désir des partenaires. Violer un enfant ne relève pas de cette conception de la liberté sexuelle. Il en constitue bien une entrave. Cet état d’esprit n’a pas été majoritaire historiquement dans nos sociétés, puisqu’il existait même une tradition de la « chose amoureuse » qui trouvait dans le viol ou dans la violence sexuelle imposée précisément la voie de l’initiation à. Il ne faudrait donc se tromper dans les termes, dans nos sociétés contemporaines évoluées, la délinquance sexuelle pourrait être celle entachée de l’idée du seul plaisir de l’interdit (et donc qui a besoin dans une sorte de cercle vicieux de la création d’interdit pour être satisfait) et c’est sans doute sous cet éclairage qu’il conviendrait d’en parler collectivement et non au contraire d’agiter le spectre du méchant ou de l’ogre qui ne ferait que réveiller ces vieux « démons » qui sont loin d’être des « daïmons ». Pourquoi les médias ne diraient pas, par exemple, : « un pauvre type a essayé de voler la vie d’un enfant en le violant, ce genre de personnage de mérite pas d’en parler plus, nous espérons que l’enfant retrouvera le cours de sa vie,.. » L’ambiguïté portée sur le traitement de ces problèmes envers les populations consiste plutôt sous un autre éclairage à celui de l’attention portée à ce concept d’ordre public ; Quel est donc cet ordre public ? celui qui permet et assure à chacun sa liberté d’exercice de sa volonté ou celui qui permet à quelques uns d’être assuré de la possibilité d’exercice de leurs désirs sans entrave ? l’ordre public est-il le cadre qui assure à chacun de développer sa vie personnelle en lui donnant les moyens de participer au maintien d’une collectivité comme horizon et ainsi en lui assurant les possibilités de négocier et développer une vie privée ou le cadre qui assure à une minorité la possibilité de se développer à leur guise sans entraves tout en les assurant du travail des autres et de l’asservissement du désir des masses à cet objectif ? afin d’illustrer mon propos concrètement, en parlant de délinquance, les personnes déposant les brevets des principes actifs des plantes médicinales liées au savoir des médecines traditionnelles amazoniennes ou indiennes qui par éthique sont des savoirs ouverts devraient être considérés comme des délinquants du point de vue de la communauté mondiale or ils ne le sont pas encore et ce du point de vue de l’idéologie dominante de la propriété intellectuelle (et non du concept pragmatique de propriété intellectuelle) ; l ou par exemple, lorsque les douanes détruisent des millions de chaussures parce que contrefaçon de « marques », quel ordre public est là signifié ? pourquoi ne pas distribuer par exemple ces chaussures à des réseaux de dons d’habits pour populations défavorisés ? etc…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire