jeudi 29 septembre 2016

Note technique à madame Marisol TOURAINE : ne pas confondre gouvernement et président.


Nous avons lu dans le Canard Enchaîné du mercredi 28 septembre 2016 que vous auriez poussé une gueulante sur un plateau de télévision en prononçant ces paroles : « je dois vous dire que je suis de plus en plus agacée par le procès en trahison de la gauche qui est fait à François HOLLANDE. La gauche, elle a fait son travail, elle a fait le job. Et le bilan du quinquennat, il est absolument formidable. » Nous attirons votre attention sur le fait que les français et les françaises sont surtout fatiguées d'entendre François HOLLANDE faire de beaux discours et ne jamais s'excuser d'avoir fait un beau discours au BOURGET dont il ne pensait pas un mot : pour ce que nous en avons compris les français et les françaises ne supportent plus ce HOLLANDE qui leur a raconté un tas de trucs en 2012 pour se faire élire, qui n'a pas fait le quart de ce qu'il avait promis parce qu'il n'était même pas conscient que la France est un pays endetté, que la crise économique actuelle est systémique, etc., blabla et qui ne s'excuse jamais envers eux. Il ne faut pas se tromper, le 11 janvier 2015 (soit dès le 07 janvier au soir), ce sont les français et les françaises qui montrent l'exemple à la classe politique toutes tendances confondues, extrêmes comprises.
Que les uns et les autres, que celui-ci et celle-là aient fait ce qu'ils et elles ont pu et cru dans leur boulot est un autre sujet.
Par ailleurs « Qu'est-ce que la gauche politique ? Comment gouverner à gauche ? Ne faudrait-il pas parler de gauches si nous sommes des individus de gauche ?, etc, blabla » restent des grands chantiers intellectuels et pratiques qui, à notre avis, n'ont pas été franchement ouvert après la défaite de 2002 (1983).

Bien sûr, nous pouvons nous tromper. Bien sûr, nous pouvons être mal informés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire