mardi 20 septembre 2016

GOGOL + : Forum « philosophie de comptoir et pari stupide ».


  • Dans le Canard Enchaîné, l'autre jour, j'ai été choqué par une phrase. Un article racontait que Luc FERRY avait dit « autorisons le burkini quand le string sera autorisé en Arabie Saoudite », et alors que je trouvais que Luc FERRY avait enfin atteint la sagesse et ne disait pour une fois pas n'importe quoi, l'article poursuivait « ... et les philosophes de comptoir applaudissent ».
  • Tu trouves que Luc FERRY dit n'importe quoi ?
  • Je n'en sais trop rien, je l'ai eu comme prof en cours magistral de philosophie politique en première année de science po à Lyon, et le seul truc dont je me souvienne est Luc FERRY nous expliquant qu'il n'a pas de lien de famille avec Jules FERRY ou qu'une femme lui laisse des messages sur son répondeur en lui expliquant qu'elle est en relation télépathique avec lui.
  • Ouais, moi, j'ai lu le bouquin « la pensée 68 » mais je ne me souviens de rien si ce n'est que j'avais trouvé la démonstration un peu grossière, limite sophisme, Genre « en inversant 68 on a 86 et les grêves contre la réforme introduisant la sélection dans les universités »
  • Mais en fait c'est une grosse erreur, si j'inverse 68 j'ai 89 pas 86.
  • Oui, alors peut-être qu'il parlait de symétrique .. Comment t'appelles l'image que tu obtiens en pliant un papier sur une première image ?
  • Euh ...Le reflet ?
  • Mais de quoi vous parlez ?
  • Et je n'ai pas compris : qu'est-ce qui vous choquait dans l'article du Canard Enchaïné ?
  • Ben, dans la phrase « et les philosophes de comptoir applaudissent. » J'y perçois une sorte de mépris pour la philosophie populaire qui se déploie dans les cafés et au zinc des bars.
  • Tu parles de quoi ? Des discours d'ivrognes ?
  • In vino, veritas !
  • Non, mais le truc c'est que la philo est né dans les thermes, les hammams si tu veux. T'as les vieux mecs à poil qui trouvent le moyen par les discours dit philosophiques de charmer les jeunes mecs et ainsi d'être en leur compagnie.
  • Dans le Gorgias, ils se trouvent dans un vestiaire de sport, non ?
  • Mais n'importe quoi, les jeunes mecs sont allés écouté Gorgias qui les intéresse parce qu'il est devenu riche par des discours. Sur ce, Socrate essaye de leur démontrer que Gorgias n'est qu'un vaniteux escroc qui jette de la poudre aux yeux.
  • Bon, faudrait relire le livre quoi !
  • Et les meufs, elles ne font pas de philo ?
  • Ben, à ma connaissance, la seule meuf antique qui fait de la philo c'est Hyppéria, c'est une Cynique et elle montre sa vulve écartée en expliquant que c'est cela la philosophie.
  • T'es sûre de ce que tu dis ?
  • La sagesse serait de montrer son sexe nu ?
  • Ben, le roi et la reine sont tous nus...
  • Tu vois, là, on est en pleine philosophie de comptoir, par exemple...
  • Et qu'est-ce qui te dérange en la matière ?
  • Moi, je n'ai pas compris : elle dit que sa vulve est de la philosophie ou que c'est par là qu'on arrive à la philosophie.
  • En fait, si je vous comprends bien, la philo c'est un truc de Pds et de nymphos ? C'est cela ?
  • Non, mais là, tu caricatures nos propos. Nous essayons juste de resituer le savoir dans son théâtre de désirs.
  • Euh ?
  • Je crois comprendre ce qu'elle dit. L'autre jour, j'entendais une meuf à la radio qui parlait de je ne sais plus qui comme d'une CASSANDRE, or les trois quarts des personnes ont oublié que si CASSANDRE est CASSANDRE à savoir elle dit la vérité mais personne ne la croit c'est parce qu'elle n'a pas voulu coucher avec APPOLON qui s'est vengé de cet affront en lui faisant cadeau de ce don empoisonné.
  • Quel salaud, cet APPOLON !
  • Ah, ouais, donc si CASSANDRE accepte de coucher avec APPOLON alors les uns et les autres entendront enfin la vérité.
  • Ouais, enfin, t'as aussi l'option APPOLON accepte que CASSANDRE ne veuille pas coucher avec lui et ôte sa malédiction afin que CASSANDRE puisse avoir une vie qui lui convienne à elle.
  • C'est un peu comme la chanson « au clair de la lune », presque personne ne se souvient du deuxième couplet.
  • Alors, euh .. le premier couplet dit « Au clair de la lune, mon ami pierrot, prête moi ta plume pour écrire un mot. Ma chandelle est morte, je n 'ai plus de feu, ouvre moi ta porte pour l'amour de Dieu. »
  • Ouais, et alors ?
  • Ben le deuxième couplet dit : « Au clair de lune, Pierrot répondit : je n'ai pas de plume, je suis dans mon lit, va chez la voisine, je crois qu'elle y est, car dans sa cuisine, on bat le briquet »
  • Hahaha ! C'est déjà la mentalité de refiler les problèmes à ses voisins ! Hahaha !
  • Je ne suis pas d'accord avec ton interprétation.
  • Qu'est-ce que cela veut dire « battre le briquet » ?
  • Avons-nous vraiment besoin de le savoir ?
  • Bon, si j'essaye de vous suivre, quelle serait le théâtre de désirs de la philosophie de comptoir ?
  • Voilà, ce qui est intéressant dans la philosophie de comptoir ou déployée par les ivrognes est que les mecs, et parfois quelques meufs, sont déjà revenus de tout.
  • C'est-à-dire d'expérience de mort imminente à la Elisabeth Rubler-CROSS ou je ne sais plus le nom de famille exact.
  • C'est dingue comme les articles parus dans le mensuel Actuel dans les années 80 nous ont marqué l'esprit de façon indélébile..
  • Ne change pas de sujet !
  • Ce que je veux dire est que la philosophie de comptoir est déployée par des personnes qui n'ont pas l'illusion de leur grandeur personnelle.
  • Je ne comprends pas.
  • Ben, c'est un peu comme quand tu fais du jogging, tu sais très bien que tu ne courreras plus jamais après un sanglier pour l'attraper, te mesurer avec sa force animale et le tuer si tu gagnes comme ont pu le faire certains de tes ancêtres. Mais bon, tu cours quand même.
  • AAAAHHHH !
  • Je ne suis pas d'accord, t'enjolives, la philosophie des ivrognes, c'est pathétique !
  • Bah, cela peut être pathétique ou sublime. Ce n'est jamais gagné d'avance : l'orateur n'est pas assis sur une estrade surplombant son auditoire.
  • La cour des miracles, quoi ...
  • Bah, Socrate, non plus, n'est pas sur une estrade, il se promène et il cause ici et là ou dans des banquets.
  • Voilà, la philosophie de comptoir est un moyen de retrouver les formes de la philosophie alors qu'apparaissant aux êtres humains.
  • On dirait un jésuite payé par des ivrognes afin de leur trouver des arguments pour justifier leurs pratiques et leurs présences dans les cafés …
  • C'est un atavisme.
  • À propos des personnes qui ont l'illusion de leur grandeur, l'autre jour, j'ai entendu à la radio le mec Louis CHAUVEL, qui est présenté comme sociologue, parler des classes moyennes (cf. là). ET ben, tu vois, pour moi, les « classes moyennes » sont les personnes qui sont les dupes de l'illusion de la grandeur des autres.
  • Je me souviens avoir entendu ce mec là, Louis CHAUVEL, parler à la télé dans les années 2000 des classes moyennes et je trouvais qu'il manquait quelque chose à son discours.
  • Ce mec n'est pas sociologue, enfin je n'ai jamais lu ces bouquins, mais quand il parle, on dirait un mec à l'ancienne, concours d'éloquence, qui fait des beaux discours, des belles tirades mais çà sonne creux, son propos n'est structuré par aucune pensée politique.
  • Je suis d'accord, pour moi, la classe moyenne c'est comme l'opinion publique cela n'existe pas. C'est juste une sorte de cordon sanitaire pour protéger les intérêts et le quotidien de ceux qui tirent bénéfice du fonctionnement social.
  • Je ne comprends pas.
  • Un valet sait qu'il n'existe un « maitre » que parce qu'il y a un valet.C'est de la dialectique. Un mec ou une meuf de la classe moyenne croit que les pauvres sont bêtes et que ses enfants par leur travail scolaire auront accès à une classe « supérieure ». C'est de la croyance quasi religieuse.
  • L'espoir fait vivre, c'est bien connu.
  • Je ne suis pas d'accord, ce qui fait vivre, c'est de respirer.
  • AAAAHHH.
  • Donc si je comprends bien ton propos, ni le valet, ni « le maitre » n'auront de problèmes d' « identité » car ils savent qu'elle est relationnelle et mouvante voire boule à facette.
  • Voilà, alors que la classe moyenne va essayer de se conformer à des normes et des images du paraître.
  • Je crois que la bonne définition c'est que les gens de la classe moyenne ce sont ceux qui essayent de se faire passer pour des maîtres.
  • Je croyais qu'un « maitre » c'était quelqu'un qui maitrisait le langage,
  • le langage de programmation ?
  • Neurolinguistique ?
  • Ces propos ne sont pas scientifiques !
  • Ben, non c'est le forum « philosophie de comptoir et pari stupide »
  • Et le pari, c'est quoi ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire