vendredi 3 juillet 2015

Léonard DE VINCI lit des journaux.


Léonard De VINCI lisait un encadré publié dans le journal le Canard Enchaîné daté du 1er juillet 2015. «... Tandis que certains planchent sur des problèmes futiles, du type « Grexit », d'autres s'occupent d'affaires bien plus sérieuses : la prochaine nomination du directeur de l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris, par exemple. L'actuel titulaire du poste, Nicolas BOURRIAUD, devrait être convoqué très prochainement par la ministre de la Culture, Fleur PELLERIN, pour se voir signifier son départ. Aujourd'hui, directeur de la villa Médicis, à Rome, Eric de CHASSEY se dit certain de lui succéder. Précision : avant d'être nommé à la tête de la célèbre école, BOURRIAUD avait dû affronter 11 autres candidats et présenter devant un jury un projet pédagogique. Cette épreuve devrait être épargnée au directeur de la Villa Médicis... » Léonard DE VINCI s'étonna. Il lui semblait bien que c'était dans le Canard Enchaîné qu'il avait lu les remous entraînés par la publication prématurée des mémoires de Frédéric MITTERAND en tant qu'ancien ministre de la culture racontant notamment benoîtement avoir choisi avec Nicolas SARKOZY Nicolas BOURRIAUD pour diriger l'école des Beaux arts et organiser par la suite un appel à candidatures bidon. Certains candidats et professeurs des Beaux Arts qui s'étaient engagés sincèrement dans le processus de sélection et s'étaient creusé les méninges à pondre des projets pédagogiques s'étaient senti... comment dire ? … Si ce n'est dans le canard enchaîné, où donc alors Léonard de VINCI avait -il lu cela ? Le Canard Enchaîné perdait-il aussi la mémoire et se faisait-il entraîner dans les petites manœuvres mesquines des petits maîtres en quête de poste? Léonard De VINCI pensait qu'il vaut mieux assumer le fait du Prince que de le masquer derrière un concours truqué. Chacun sait qu'en France le secrétariat général des Beaux-arts a été inventé par la monarchie et que là est encore l'inconscient du ministère de la culture, son péché originel. Léonard DE VINCI poursuivit sa lecture : «  … une telle faveur n'a évidemment rien à voir avec le fait que CHASSEY est marié à l'actrice Anne CONSIGNY, laquelle se trouve être la meilleure amie de Julie GAYET... » Léonard de VINCI sentit l'ombre du Père HEBERT et il n'aimait pas cela. « Et pourquoi ne pas tenter un projet d'école des Beaux Arts autogérée par ses profs et ses élèves ? Se demandait Léonard de Vinci, las des OPA menées par les mondains sur des Arts qu'ils n'aiment pas.
Puis, Léonard pensa à une bonne côte de porc grillée à la chair rosée à l'intérieur qu'il parfumerait d'un peu de thym et qu'il accompagnerait d'une salade verte craquante. Et Léonard remercia dans ses pensées les éleveurs bretons de porc pour ce prodige d'une bonne viande réelle qui lui faisait désirer l'heure du repas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire