jeudi 8 janvier 2009

LA REPUBLIQUE POTAGERE II



Les animaux étaient très excités, c’était leur première réunion syndicale depuis des millions d’années mais tous s’accordaient à dire que ces cinquante dernières années les dispositions du pacte de la domestication avait été largement enfreintes.

Le bœuf et l’âne présidait la réunion :

«  Si nous vous avons tous réunis ce soir, c’est que l’heure est grave et nos conditions d’existence dégradées. Nos arrières grands parents étaient considérés par les paysans qui en avaient la charge, nous pouvions échanger des vues avec eux, leur prêter fantaisie et forme lors de leurs activités conjugales. Ils travaillaient dur et nous travaillions dur à leur côté, nous vivions près et avec eux sous le même toit.
Depuis une cinquante d’années, des personnes externes à ce mode de vie se sont mêlés de cette vieille affaire entre nous et les paysans au détriment et de nos conditions d’existence et des bons génies des paysans. C’est pourquoi nous déclarerons caduque le pacte de bienveillance entre les animaux et les humains si les paysans ne sont pas restitué dans leur condition de seul garant . Nous ne voulons plus être en contact avec les sbires à la solde des industriels et encore moins présider à leur ébats sexuels. Nous voulons gambader et travailler, nous ne voulons plus être engraissé et instrumentalisé ! »
.. ..
«  Bravo ! Bravo ! » criait la foule des animaux réjouis après tant d’années d’humiliations en tout genre.
.. ..
Le Chat pris la parole :
.. ..
«  Je suis venu par amitié, vous signifier mon soutien, ainsi que vous le savez ma condition est singulière dans le pacte, bref, passons, ne parlons de moi, pratiquement comment allez-vous-nous procéder ? »
.. ..
« Ceux de mon peuple, dit le Bœuf, sont déjà en chemin, en parler au Minotaure, Ceux de ton peuple devraient aller voir le Sphinx, et ainsi de suite…. »
.. ..
« Le Sphinx, Grand Dieu !, s’exclama le Chat, Vous n’y allez pas de main morte ! »
.. ..
«  Précisément, appuya l’Ane. »
.. ..
Le Chat en resta bouche bée.
.. ..
.. ..
***

.. ..
.. ..
.. ..
-         Vous n’avez rien remarqué de particulier, demanda le pédégé à son proche collaborateur.
-         Quoi ? non, je ne sais pas, vous avez un nouveau costume, un financier qui nous avait confié l’argent de ses proches amis s’est suicidé puisque nous l’avions roulé, les syndicalistes reprennent du poil de la bête,
-         Vous ne croyez pas si bien dire, regardez là dans la salle d’attente : Qui est avec la délégation syndicale du personnel ?
-         Voyons, voyons … Ah, en effet, Voilà, en effet qui est fort singulier !
-         Oui, fort singulier, c’est le mot. Le minotaure dans l’antichambre de mon bureau avec les délégués syndicaux alors que cela fait des mois que je l’attends dans l’antichambre de ma chambre à coucher ! Vous l’avez dit « fort singulier » !
-         Oui, oui, dit le proche collaborateur qui ignorait ce détail de la vie privée de son patron, oui, oui, il se passe quelque chose…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire