vendredi 5 décembre 2008

Exercices de style : courrier des auditeurs.




Faudrait pas se tromper de qualias concernant les relents d’un discours, un discours à relent fasciste peut ne pas être antisémite ; le discours fasciste cherche à organiser la haine en créant des haines issues de masses afin de mieux asservir et diriger et peut se servir de l’antisémitisme (voire peut-être de l’antiracisme – se construire en disant « non » au racisme n’a pas exactement le même sens que se construire contre (tout contre) le racisme-), etc… donc qualifier les relents d’un discours de « relents fasciste » permet, nous semble t-il d’ouvrir le bon débat , les fascistes ayant comme ennemi la démocratie, économique et politique, etc...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire