samedi 22 novembre 2014

Objet trouvé : Mon livret de sciences appliquées, l'homme dans son milieu (ce cahier de travail du jeune observateur scientifique a pour objet la préparation au CEP et répond aux programmes et aux instructions de 1947 et de 1953.) EXTRAITS VI:






Hygiène des organes des sens :

La vue, hygiène de l'oeil.
L'appareil nerveux est renseigné par les organes des sens : les yeux, organes de la vue les oreilles, organes de l'ouïe ; le nez, organe de l'odorat ; la langue, organe du goût ; la peau, organes du toucher.
L'oeil, organe fragile est bien protégé : il est logé dans l'orbite, sous l'arcade sourcilière, et protégé par les paupières, les cils et les sourcils ; il est humecté par les larmes. C'est un globe comprenant en avant une membrane transparente, la cornée ; une membrane opaque formant l'iris, de couleur variable suivant les personnes et percé 'un trou, la pupille ; une lentille transparente, le cristallin ; une membrane intérieure sensible, la rétine, qui communique avec le cerveau par le nerf optique.
L'oeil peut être comparé à un appareil photographique : le cristallin donne sur la rétine, une image renversée des objets ; le cerveau redresse l'image transmise par le nerf optique.
PRÉCAUTIONS : tenir les yeux dans un état constant de propreté ; ne pas les frotter avec les doigts.
  • Éviter une lumière trop vive ou trop faible.
  • Pour écrire, veiller à ce que la lumière vienne de gauche ;
  • tenir le livre ou le cahier à 20 cm des yeux.
MALADIES : orgelet : petit bouton, ; bains de camomille. Conjonctivite : le blanc de l'oeil devient rouge : consulter le docteur.
DEFAUTS : Myopie : on ne voit que les objets rapprochés ; corriger avec des verres concaves. Presbytie : on ne voit que les objets éloignés ; défaut dû à lâge ; corriger avec des verres convexes. Astigmatisme : les images ne sont pas nettes ; corriger avec des verres spéciaux. Dès qu'on a constaté un défaut de l'oeil, consulter l'oculiste.

L'OUIE – Hygiène de l'oreille.
L'oreille comprend trois parties :
  • l'oreille externe ( pavillon et conduit auditif) ;
  • - l'oreille moyenne ( tympans, osselets) qui communique avec le nez par la trompe d'Eustache ;
  • L'oreille interne (canaux semi-circulaires et limaçon) où aboutit le nerf auditif.
Les vibrations transmises par l'air arrivent au tympan qui, par les osselets et l'oreille interne, les transmet au nerf auditif, lequel porte au cerveau les impressions reçues.
PRECAUTIONS : tenir l'oreille dans un état constant de propreté : les laver minutieusement et sécher ; Enlever le cérumen avec un tampon d'ouate ; ne jamais introduire de corps pointu dans l'oreille ; s'habituer à écouter avec attention pour saisir tous les sons.
MALADIE : Ne jamais négliger une suppuration de l'oreille. L'otite, très dououreuse, suit souvent un rhume de cerveau ; elle peut provoquer la surdité et des maladies graves : mastoïdite, méningite.


L'ODORAT – Hygiène du nez
Les narines sont prolongées par les fosses nasales qu communquent avev l'arrière-bouche. La membrane intérieure porte des pois et sécrète un liquide (mucus) ; au fond arrive le nerf de l'odorat.
Fonctions : La langue nous renseigne sur les les odeurs ; le nez est l'organe de la respiration
Le nez doit constamment être tenu propre ; apprendre à se moucher sans faire de bruit ; ne jamais se gratter les narines avec les doigts.
Si les narines sont irritées, les laver à l'eau bouillie.
Faire opérer les enfants dont les fosses nasales sont obstruées par les végétations.

LE GOUT – Hygiène de la Langue.
La langue est une masse musculaire très mobile, couverte de papilles où aboutissent les ramifications du nef et du goût.
Fonctions : la langue nous renseigne sur les saveurs, facilité la mastication. Elle aide à parler.
Eviter l'abus des épices du tabac, de l'alcool qui affaiblissent le goût.


Le TOUCHER – Hygiène de la peau.
La peau, épaisse de 1 mm environ comprend :
a) l'épiderme, formé d'une couche morte et d'une couche vivante ;
b) le derme, tissu élastique parcouru par des nerfs et des vaisseaux sanguins et renfermant les glandes sudoripares (sueur) et les glandes sébacées (graisse). La peau porte des poils.
Fonctions : a) la peau protège le corps ; b) la peau respire (respiration cutanée) ; c) a peau élimine la sueur par les pores ; d) la peau régularise la température du corps ; e) La peau est l'organe du toucher : les corpuscules du tact sont plus nombreux dans les mains, au bout des doigts Le toucher donne des indications sur la forme des objets, la température des corps ; il transmet les sensations douloureuses (piqûre, brûlure).
Les nombreuses fonctions de la peau exigent la plus grande propreté. La sueur et la graisse sécrétées par la peau forment un enduit qui recueille les malpropretés extérieures et les microbes.
Se laver les mains fréquemment, notamment avant les repas ; tenir les ongles courts et propres ; se laver le visage soigneusement matin et soir ; se brosser les cheveux ; les laver une fois par mois ; se laver le corps le plus souvent possible par des bains (37°c), par douches moins chaudes ; après l'ablution se frictionner au gant de crin.
La malpropreté favorise les parasites : poux, puces, punaises. On combat les sarcoptes de la gale par des applications de pommade soufrée et des frictions au savon noir.
SECOURISME : Les petites blessures de la peau.
a) piqure d'épine : enlever l'épine avec une aiguille flabée, faire saigner, désinfecter.
b) piqûre d'insecte : enlever l'aiguillon, désinfecter avec de ammoniaque ou du vinaigre.
c) ampoule : laver à l'eau savonneuse sans percer.
d) brûlures légères : compresses d'une solution d'acide pierique (10gr par litre d'eau) ; application de pommade de Reclus ou de liniment oléo-calcaire .
e) brûlures graves : s'il y a lieu, éteindre le feu pris aux vêtements en enveloppant l'accidenté rapidement avec une couverture ; appeler d'urgence le médecin.
f) gerçures : désinfecter à l'eau de Javel, imprégner de glycérine.
g) coup de soleil : appliquer un liniment oléo-calcaire ou de l'huile.
JEUX POUR l'EDUCATION de l'OREILLE : s'habituer à distinguer les bruits légers et les bruits éloignés ; reconnaître les voix des camarades yeux bandés.

vendredi 21 novembre 2014


getting out the nightmare par manuelleyerly

Papy Meujot passe son master II à l'Université : épisode III, I had a dream.




I had a dream : Coluche se relevait d'entre les morts (avec d'autres) et transformait ses « Restaus du Coeur » en des coopératives afin que les pauvres qui en ont besoin puissent les gérer (ou être associés à la gestion et l'organisation) et se les approprier. « Parce que bon, aurait-il dit, déjà que t'es pauvre et que t'as pas de quoi subvenir à tes moyens, et en plus tu dois servir de bonne cause à une classe moyenne désoeuvrée, d'alibi métaphysique à des existences privées de sens, d'aiguillon marketing pour maintenir à flot l'industrie discographique,etc... et bien sûr, fermer ta gueule et dire merci ! ».

lundi 17 novembre 2014

Proverbes du XXI e siècle



- S'asseoir sur une branche que l'on a déjà coupé(e) ;
- Chercher du foin dans une botte d'aiguilles ;
- Arriver avant la bataille ;

samedi 15 novembre 2014

Objet trouvé : Mon livret de sciences appliquées, l'homme dans son milieu (ce cahier de travail du jeune observateur scientifique a pour objet la préparation au CEP et répond aux programmes et aux instructions de 1947 et de 1953.) EXTRAITS V :





UTILISATIONS DU COURANT ELECTRIQUE : ECLAIRAGE, CHAUFFAGE.

1.- Le courant électrique échauffe les conducteurs. Expérience : Réunissons les deux pôles d'une pile par :
    a) Un fil de fer de 1 mm de diamètre : il s'échauffe ;
    b) un fil de fer très fin : il s'échauffe beaucoup ;
    c) Un fil de cuivre de 1 mm de diamètre : il s'échauffe peu.
Le fil oppose une résistance au courant ; il se produit comme un frottement qui se traduit par de la chaleur.
La chaleur produite par un courant qui passe dans un conducteur est d'autant plus grande :
  • que le fil est plus fin et plus long,
  • que le métal est moins bon conducteur,
  • que le courant est « pus fort ».
On utilise la chaleur produite pour le passage du courant pour l'éclairage et le chauffage avec la lampe, le fer à repasser, le réchaud, la cuisinière, le radiateur électrique.
2.- La Lampe électrique. Observations : une lampe grillée, brisons-la contre le mur : elle éclate parce que vide d'air.
La lampe est une ampoule de verre, montée sur un culot de laiton ; à l'intérieur, deux gros fils soudés aux plots sont raccordés par un filament de métal rare, résistant : le tungstène.
Lorsque le courant passe, le filament, porté à une température très élevées (2500 °), devient incandescent.
Pour empêcher le filament de brûler, on fat le vide dans l'ampoule ou bien on la remplit d'un gaz qu n'entretient pas la combustion (argon ; krypton).
Sur le culot sont inscrit : 110 volts, voltage qui convient à la lampe ;40 watts, sa consommation.
La lampe vide est dite monowatt parce qu'elle consomme 1 watt par bougie.
La lampe à atmosphère gazeuse est dite demi-watt, elle ne consomme que ½ watt par bougie ; elle est donc plus économique, mais pour ménager les yeux, on l'emploie pour l'éclairage indirect : la lampe 'est pas visible, le plafond réfléchit la lumière.

3.- Le Fer à repasser. Observations : un fer, démontons-le.
Le fer présente extérieurement :
  • une semelle en fonte nickelée plane et lisse,
  • - un couvercle avec poignée de bois et broche,
  • un repose-fer.
A l'intérieur, il comporte une résistance chauffante isolée entre deux feuilles de mica, - et une contre-plaque en fonte.
Le courant échauffe la résistance (fil ou ruban), la chaleur se communique à la fonte de la contre-plaque et de la semelle. Indications : 110 volts – 300 watts : le fer ne peut fonctionner que sur le secteur à 110 Volts et consomme 300 watts.

4.- Le réchaud électrique à fil nu présente un plateau en terre réfractaire creusé de rainures, dans lesquelles est logée la résistance chauffante, fi en spirale de grande longueur. Cet appareil est très fragile : un petit choc, une goutte d'eau suffisent pour rompre le fil porté au rouge.
On préfère le réchaud à résistance noyée dans lequel le fil en spirale est enfermé dans un tube de matière isolante ou bien dans une plaque creuse de fonte.

5.- La cuisinière électrique possède deux réchauds, un four, un gril ; des boutons permettent de modifier l'intensité du courant.

6.- La bouilloire électrique comprend une bouilloire proprement dite emboïtée dans un socle à double paroi qui renferme une résistance chauffante.

7.- Les radiateurs électriques comportant essentiellement des fils métalliques très fins, supportés par des substances isolantes.


TRAVAUX PRATIQUES :
1.- Changer une lampe.
2.- Une lampe n'éclaire plus, rechercher la cause : filament grillé ? Plots détériorés ? Piston de ressort cassé ?
3.- Monter une douille : dévisser la bague de fixation, dénuder les fils ssur 2 cm les introduire dans les trous de la pastille et des pistons à ressort, serrer les vis, couer ou replier les fils, remettre en place les différentes parties et visser la bague.
4.- Démonter un fer à repasser dont le fonctionnement est défectueux. Plusieurs causes possibles : coupure du fil souple de raccord à la prise de courant mauvais contact entre le connecteur et les broches, mauvais contact des lames flexibles, coupure du fil de la résistance chauffante.
5. - Observer sur les différents appareils l'inscription qui indique la tension d'utilisation et la puissance consommée.

EXCLUSIF : les révélations sur les dires du repas de midi du 24 juin 2014 entre JOUYET, FILLON et _____ :



Un moustique qui se reposait sous la table du déjeuner nous a affirmé que ceux-ci ont échangé à propos de leurs costumes pour la grande fête de sabbat du soir. En effet les années précédentes, ces trois là s'étaient retrouvés à porter exactement le même costume ce qui est toujours assez gênant.g Toutefois, l'expérience a montré que leurs efforts avaient été vain car si, cette fois-ci, ces trois-là ne portaient pas le même costume, d'autres portaient le même costume qu'eux. « N'est pas le diable qui veut », leur a rappelé Le Général de Gaulle.

Thalès and Pythagore feel sad

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/11/14/le-mathematicien-alexandre-grothendieck-est-mort_4523482_3382.html



and so, they'll go there :  http://www.dailymotion.com/video/xcfrlm_la-huitieme-promenade_creation