samedi 25 juin 2016


je est un autre, deuxième épisode par manuelle-yerly

Expressions et proverbes du XXIe siècle

On ne fait pas rien avec n'importe qui,


Dans le doute, chatouille-toi !

Est-ce que quelqu'un peut demander à François HOLLANDE et Manuel VALLS pourquoi il est si important pour eux qu'un accord d'entreprise puisse être supérieur en droit à un accord de branche et pourquoi cela serait important pour les français et les bretons ou les corses ?


Papy MEUJOT lit les journaux.


Papy MEUJOT lisait le portrait de mademoiselle Eve PLENEL fille d'Edwy, dans le journal Libération. En raison de son grand âge, Papy MEUJOT était bien conscient que l'exercice de la biographie en disait plus sur l'époque que sur la personne. Et il y avait là une forte densité de connerie mondialisée : « Que demander de plus ? Eve PLENEL tombe à pic, symbolisant la relève. Sa façon de faire est, comme elle dit, de son temps. Ça a un côté « entrepreneuriat social », expression qu'elle aime bien. « Moi, je suis à l 'aise dans la construction d'outils pour que les gens fassent. Mettre en place des coordinations, dessiner des axes de travail, de l'engineering, oui, cela me va. Comme j'aime la fonction d'employeur, dans le sens de garantir un cadre de travail efficace et agréable aux gens avec qui je bosse. » C'est elle qui dit encore : « Quand ta famille écrit des livres tous les ans, toi tu fais autre chose. Tu fais des tableaux Excell, par exemple. » » Papy MEUJOT avait déjà remarqué cette entrée dans les discours publiques du « tableau Excell » soit le tableau de données par excellence et s'interrogeait sur le pourquoi du comment. « Notre société est technocratique, c'est peut-être une façon de se mettre en valeur, avait suggéré Josette, ou d'en boucher un coin aux générations qui ne savent pas ce qu'est un tableau EXCEL, parce que bon quand tu sais ce que c'est et que tu sais t'en servir, c'est bon, tu ne vas pas parler pendant deux heures de classeur de tableaux de données, d'une calculatrice de statistiques avec présentation en camembert. Le calcul des médians et des moyennes en lui-même n'a pas de signification ! » « Quand les gens n'ont plus rien à dire sur le fond, ils parlent de la forme, s'était dit Papy MEUJOT. »
Papy MEUJOT poursuivait sa lecture : « Certes … mais c'est grâce à ses parents, et c'est logique que l'adolescente va rencontrer ceux qui vont la marquer. « Mes parrains « , comme elle le dit. « Il y a Isabelle Saint-SAËNS, une des personnes les plus incroyables que j'ai pu connaître, c'est elle qui m'ouvre, dès 1995, sur les mouvements des sans papiers, la cause des sans-droits, avec l'Eglise Saint-Bernard, tous ces mouvements des années 90, parmi lesquels Act Up a joué un rôle déterminant. » Papy MEUJOT avait lui compris tout autre chose des années 90 où ces dits « mouvements » n'était qu'une écume médiatique qui masquait des mouvements de fonds de pillage des Etats, de liquidation des structures sociales par la mise en place d'implants quasi psychique du new management. « Un aveu quand même, elle a du mal quand elle est en contact direct avec ceux qui sont perdus, comme les taulards, les sans papiers, les malades : « le contact est compliqué pour moi, car je suis en empathie totale, sans aucune mise à distance. » Papy MEUJOT ne put s'empêcher d'éclater de rire et pensa à quel point il serait difficile de faire comprendre à de telles personnes qu'elles ne sont pas de gauche parce que tout simplement elles ne peuvent pas l'être. « D'où vient la richesse, ma jolie ? Cet argent que tu te targues de trouver pour défendre tes projets associatifs machin, d'où vient-il ? A qui a -t'il été volé ? »
La possibilité de ne plus lire les journaux effleurait Papy MEUJOT. « Cela me fatigue beaucoup trop pour rien, se disait -il pour se rassurer. » La vérité était qu'il ne supportait plus ces personnes qui sont persuadées d'oeuvrer pour le bien « Il n'y a rien de plus effrayant que de tels gens. Pour ma part, je me contente d'essayer de limiter le mal, et c'est déjà si épuisant... »

mardi 21 juin 2016

un peu d'histoire de l'art : nicolas de STAEL et les grands footballeurs.


https://footichiste.wordpress.com/2012/07/06/les-grands-footballeurs-de-nicolas-de-stael/

#TweetCommeLEquipe : en fait Paul POGBA, le soir du match France-Albanie a rendu un hommage à Maurice Sinet, dit Siné.

http://www.europe1.fr/sport/pogba-se-paye-lequipe-sur-facebook-2777075


http://www.sinemensuel.com/

ma contribution aux demandes d'interdiction des transactions commerciales autour des masques et objets des HOPIS


les questions qui se posent special dedicace par manuelle-yerly

actualité du sujet : http://www.liberation.fr/debats/2016/06/19/derriere-les-masques-des-hopis_1460558

les questions qui se posent : est-il temps maintenant de lire et analyser l'ouvrage de mademoiselle TRIEWEILER « merci pour ce moment » ?

blague nulle : Comme d'habitude, aucun SMICARD dans la sélection de Didier DESCHAMPS pour l'équipe de France de foot ! On comprend bien qu'il a encore cédé au racisme anti-pauvre ambiant !


Nous voudrions faire remarquer aux démagogues CANTONA, DEBBOUZE et autre HAMON que dorénavant les mères (pères) de La Castellane (et d'ailleurs) pourront dire à leur fils (filles) : « Tu vois même BENZEMA lorsqu'il fait des bêtises et ne respecte pas ses coéquipiers, il est puni ! » et cela n'a pas de prix, (même si pour tout le reste ceux et celles de LA CASTELLANE n'ont pas MASTERCARD.)

  • Mais maman, ce n'est pas la peine que je travaille à l'école, ils sont tous de gros racistes !
  • Non mon/ma chéri(e), ils sont corrompus et c'est pour les coincer que tu dois travailler.

les questions qui se posent : La CGT et FO font-elles en 2016 ce que les français attendaient que François HOLLANDE fasse en 2012 ?

soit, notamment, une critique politique des discours économiques et managériaux issus des grandes entreprises et multinationales.

http://cgt.fr/Propositions-de-la-CGT-remises-a.html

Une question à poser à François HOLLANDE : « Que pensez-vous du fait que Nikos ALIAGAS qui avait promis en 2014 de se promener en string sur les Champs Elysées si l'équipe de foot de Grèce gagnait sur l'équipe du peut-être Sénégal ne l'ait toujours pas fait alors qu'en 2016 et malgré la victoire de l'équipe de foot de Grèce dans le match du pari (pascalien) ? »

lundi 20 juin 2016


le discours de mexico par manuelle-yerly

Forum « Mignonne, allons voir si la rose ».




  • Moi, je trouve que toutes ces personnes qui se gargarisent au sujet des jeunes qui ont perdu leur repères et le sens de leur vie blabla machin patin couffin feraient mieux de regarder le sens de ce qu'ils disent et lisent dans les journaux.
  • C'est-à-dire ?
  • De plus en plus, dans les journaux, le sens est exclu. Par exemple, j'ai lu un encart dans peut-être "Aujourd'hui en France" sur les propositions de la CGT faites à Myriam EL KHOMRI pour arranger sa loi pourrie, et, à mon avis, des trucs vachement bien, genre les accords d'entreprise peuvent déroger aux accords de branche si les acteurs de la branche sont ok et avec accès aux données économiques (histoire de vérifier tout de même que ce n'est pas un gros pipeau organisé pour se faire toujours plus de fric sur le dos de ceux et celles qui doivent toujours se faire avoir selon une certaine conception de l'histoire) et d'autres trucs dans le même état d'esprit soit « on veut bien faire un effort mais il s'agit de juger et jauger ensemble si cela est nécessaire » mais le papier dans le journal ne faisait aucune analyse du contenu de ces propositions, il se contentait de dire que ces propositions étaient clairement impossibles à accepter ou à mettre en œuvre soit une affirmation totalement gratuite.
  • Ouais, je suis assez d'accord, je veux bien que la CGT se serve de cette loi pour retrouver une nouvelle jeunesse et portée médiatique qu'elle avait peut-être un peu perdu mais pour une fois je trouve que les meufs et les mecs de la CGT ( dont franchement je n'ai jamais été fan) disent des choses qui ont du sens. Ils et elles critiquent la loi en fonction d'une vision sociale qu'ils et elles défendent. Ce n'est pas juste une partie de poker menteur ! Alors qu'une écoute ou une lecture superficielle de ce qui se dit dans les médias pourrait le laisser croire ! Si la loi El KHOMRI est critiquée c'est parce qu'elle propose une vision sociale qui n'est pas du tout mais alors pas du tout celle plus ou moins partagée par les électeurs de François HOLLANDE en 2012. C'est une critique politique qui est faite de cette loi et qui a du sens, une signification quant à l'organisation de la cité que les termes de « bras de fer », de « bluff », etc... évacuent gentiment...
  • J'avais entendu une meuf de la CGT parler au CLUB DE LA PRESSE D'EUROPE 1 et je l'avais trouvé vachement moderne, je veux dire contemporaine à son époque. Alors que pour pleins de ceux et celles qui causent dans les médias, t'as souvent l'impression qu'ils nous resservent des trucs et des phrases réchauffées d'anciens trucs et phrases qu'ils ont lu ici ou là ou dans leur jeunesse mais qui n'ont plus aucune actualité ! Ils disent des trucs qui ont eu peut-être un jour un sens mais qui n'en n'ont plus au regard des problématiques du XXIe siècle !
  • Ouais, je comprends ce qu'elle dit. Par exemple, j'ai lu dans OUEST FRANCE une interview de CABU, j'veux dire PLANTU au sujet du dessin de presse et de son assoc « Cartooning for peace » et le PLANTU, à un moment, dit que les dessins de presse sont comme « « des bouteilles jetées à la mer » blabla... Moi qui habite au bord de la mer et m'y promène en hors saison et dans des coins non touristiques, je sais que je n'emploierai plus jamais cette expression parce que des bouteilles en plastique jetées dans la mer, c'est bon, STOP !!! Surtout ne jeter rien dans la mer !
  • De toutes les façons, maintenant avec les GPS et les images satellites, les mecs naufragés n'ont plus besoin de mettre des messages dans des bouteilles !
  • C'est bien ce que je dis depuis le début de ce forum ! Nous continuons bien souvent à utiliser un langage qui se réfère au monde du XIX e siècle alors que nous sommes passés au XXIe depuis au moins seize années !
  • C'est cela qui est nommée « crise des représentations » ?
  • Ouais, c'est un peu comme cette histoire des SMS « libertins » qu'aurait envoyé le BAUPIN aux dames et minettes du parti des écologistes. Le peu que j'ai pu en lire ne m'ont pas du tout semblé libertin... Je comprends que c'est plus valorisant pour un mec de se dire qu'il envoyait des SMS  « libertins » et non pas qu'il essayait de choper de la meuf pour vider ses couilles et soit faire des trucs qu'il ne peut pas faire avec sa femme soit faire des trucs pour ensuite les raconter à sa femme pour essayer de retrouver du désir dans leur couple ! M'enfin bon, les mots ont quand même un sens …
  • C'est comme cette histoire de sauver la « séduction à la française »! je ne vois pas en quoi l'envoi d'un SMS disant « Je veux te sodomiser avec des cuissardes » relève de la « séduction à la française » !
  • A ton avis, c'est lui ou elle qui porte les cuissardes ?
  • Et ce serait quoi un SMS libertin ?
  • J'en sais rien ! Peut-être soit imagée, soit précis comme un horaire de train régional... De toutes les façons, cela ne colle pas : un homme ou une femme politique ne peut pas être engagé dans un processus libertin ! Ou alors c'est la Régence et dans ce cas, excusez-moi de vous laisser mais je vais organiser la révolution afin de passer tous ces imbéciles à la trappe !
  • Dans son film adapté des textes de SADE intitulés Sodome et Gomorrhe, PASSOLINI avait représenté les libertins par des fascistes.
  • Et bien, il n'a peut-être pas tort ! Les mecs et les meufs confondent liberté sexuelle (je baise comme je veux, quand je veux et avec qui je veux, dans le cadre de négociations bilatérales bien sûr, voire multilatérales pour ceux et celles qui aiment, blabla et donc je peux aussi ne pas baiser) avec libertinage (la recherche de mon plaisir est ma seule religion et ma seule morale, mon seul et unique motif). Je veux dire, par exemple, que le libertin se moque comme d'une guigne du « plaisir de sa partenaire » !
  • Et les femmes libertines, ce seraient quoi alors ?
  • Ben t'as Mylène FARMER qui chante « je suis libertine, je suis une catin » soit on reste dans un prototype de fantasme typiquement masculin : la femme vénale ! T'as aussi la MERTEUIL dans « les liaisons dangereuses » de LACLOS mais elle est aussi enfermée dans une société du désir masculin, elle ne gagne sa liberté que parce qu'elle a accepté de jouer les fantasmes de son mari qui aime qu'on lui pisse dessus si je me souviens bien et qu'en retour il lui a laissé sa liberté, mais elle n'est pas indépendante, elle ne parvient pas à trouver le chemin de son plaisir, elle ne jouit pas, d'où tout le drame du livre !
  • En fait, il faudrait faire une critique féministe de ce bouquin, parce que l'air de rien, il y a une morale cachée dans les propos du LACLOS Choderlos : celles qui jouissent à un moment donné de situations données soit la jeune meuf qui est au centre de la conspiration menée par MERTEUIL et VALMONT et Madame De TOURVEL quand elle cède à VALMONT sont ensuite punis et bannis et retournent au couvent si je me souviens bien !
  • Un peu comme la Catherine MILLET qui raconte dans un premier temps se faire enfiler par je ne sais combien de messieurs et à quel point elle ne pense à rien et à autre chose dans ces moments-là ( à quel point, en fait, elle n'y est pas du tout) et ensuite, dans le bouquin suivant, elle va nous raconter comme une midinette comment elle est jalouse de son mec et d'une histoire d'amour qu'il développe avec une autre meuf  ! Waouh, quelle femme émancipée ! Une vrai roman à l'eau de rose !
  • J'avais écrit un poème qui s’appelait « l'eau de rose n'est pas à boire ».
  • Ah, non pitié !
  • Ben quoi ? T'aimes pas la poésie ? C'était une réponse à RONSARD si je me souviens bien et plus prosaïquement je l'avais écrit pour un concours sur le thème des jardins pour tenter de gagner des sous, grosso modo, si je me souviens bien. Voulez-vous que je vous le lise ?
  • NOOOOOON !!!!
  • Très bien alors voici : « HYGIÈNE VÉGÉTAL DU MENTAL CÉRÉBRAL.
    Cyclamens et Hymens,
    Violette sans Nozière,
    Gentiane et bonnet d âne,
    Primevère aime Prévert,
    Jacinthe abuse d’absinthe,
    Tulipe est sans principe,
    Baobab n’est pas nabab,
    Et toi, ma rose, es-tu seulement rose ?
    Rosse, peut-être plus sûrement,
    car, avec ou sans Ronsard
    Sais-tu seulement
    que l’eau de rose n’est pas à boire ?
    Muguet résonne en moi,
    Lupin n’est pas Qu’Arsène,
    Lys peut être simple et lisse,
    Hortensia chicane Magnolia,
    Camomille vit sans Tilleul,
    Capucine aime les ondines
    Salutaire association,
    Que le jardinier se délasse,
    l’esprit de la saison,
    En d’images fugaces,
    Quittent les salaces
    Et les salades de la raison.
    Et toi, simple coquelicot
    Rimes-tu toujours avec badauds,
    Temps des cerises et des gâteaux
    Grand soir des sans espoirs, plouf dans l’eau
    Vif éclats des modestes, myosotis tremblés et bot ?
    Et toi, ma rose, es-tu seulement rose,
    Rosse peut-être plus sûrement
    car avec ou sans Ronsard,
    Sais-tu seulement
    que l’eau de rose n’est pas à boire ? »

  • (..)
  • Merci de votre enthousiasme !
  • C'était pas un pédophile, RONSARD ?

mardi 14 juin 2016

Note technique concernant les légumes moches.



Nous voudrions préciser, à notre connaissance, que la réintroduction des légumes dits moches sur les marchés alimentaires a pour but, à terme, de réintégrer les dits légumes dans la vente courante des fruits et légumes afin d'éviter le gaspillage. Il s'agit d'abord de réapprendre aux consommateurs que ce qui importe dans le fruit ou dans le légume, ce n'est pas son apparence mais sa chair et que par exemple une granni smith peut être jaunissante mais super bonne ! Parce que bon, à quoi cela sert-il d'avoir toutes ces tomates, ces courgettes, ces fraises, etc.. super belles sur les photos mais qui n'ont aucun goût dans l'assiette ? [à quoi cela sert-il tous ces petits minets et ces petites minettes qui sont jolis sur les selfies mais qui n'ont aucun goût dans le lit ? ]. De plus, réintégrer ces fruits et légumes dans la production vendable, c'est faire baisser les prix.
Ceci dit, il est possible que nous ayons mal compris.

Les questions qui se posent : dans le cadre de la loi EL KHOMRi si un accord d'entreprise réhabilite le droit de cuissage, pourra t'il y avoir recours à des procédures judiciaires en cas de harcélement sexuel ?

Les questions qui se posent : Est-ce que les responsables syndicaux de la CFDT peuvent encore plier le petit doigt ?



Parce que lorsque la dite « numéro 2 de la CFDT » nous explique que lorsqu'un accord d'entreprise peut déroger à un accord de branche, il n'y a pas ni suppression ni inversion de la hiérarchie des normes du droit, je veux bien, mais il est aussi possible de dire que lorsqu'on donne des cadavres de vache à manger à d'autres vaches herbivores, il n'y a pas de problème puisqu'en fait il est donné à manger aux vaches herbivores des « farines animales » et que la farine n'est pas incompatible avec un régime herbivore et ce même si ces farines sont composés des carcasses animales. Comme chacun sait il est possible de « dire et d'expliquer » beaucoup de choses et leurs contraires, la difficulté étant le réel qui s'y cache et que cela cache. Ainsi nous avons eu droit dans le journal Libération à tout un article, non dénué d'intérêtcependant, sur la traçabilité de la loi El Khomry et de son fameux article 2, mais à notre connaissance, nous ne trouvons pas dans les médias d'analyse des conséquences et des implications de cet article. Pourquoi donc est-ce si important pour le monde des affaires que les accords d'entreprise puissent déroger aux accords de branche si ce n'est pour une dérégulation du marché du travail ? C'est d'une simplicité enfantine, non ? Nous ne voulons pas de cet article car nous voulons la mondialisation des trente-cinq heures et rendre à jamais imprononçables des phrases comme « C'est chouette la Bretagne, les paysages, la mer mais avec les patrons chinois qui s'y sont implantés la semaine de travail est à 78h et nous n'avons pas vraiment le temps d'en profiter ! » ou « C'est chouette la retraite à soixante-dix ans, mais par ici, les personnels meurent à cinquante ans en raison de l'usage des produits chimiques autorisées par les accords d'entreprise même si formellement interdit par la loi. », etc... Nous voulons un monde où tout le monde puisse vivre et respirer même si pour cela certains doivent renoncer à leur piscine,leurs putes gratuites et leur fontaine à champagne.

Et quel rapport avec le fait de plier son petit doigt ? 

vendredi 10 juin 2016


une pomme de terre mutante peut-elle être daily par manuelle-yerly

Note technique en direction d' Emmanuel PIERRAT, Denis BAUPIN, Isabelle ATTARD, Elen DEBOST, Sandrine ROUSSEAUet autres personnes concernées.

Nous trouvons pour le moins ridicule et risible d'utiliser les arguments de « jeux libertins » afin de défendre les intérêts de monsieur BAUPIN dans les affaires de harcèlements sexuels qu' il est accusé d'avoir exercé. Nous voudrions rappeler que le libertin est une figure apparaissant au XVIII e siècle, dont l'incarnation littéraire la plus connue est celle de Don JUAN (de Molière ou de Mozart). Don JUAN défie l'ordre social qui, à l'époque, est dominé par Dieu ; ses accumulations de conquêtes féminines ( les mille et tre chantées par son valet Sganarelle) sont un pied de nez à ce Dieu à qui il devrait rendre des comptes à sa mort, Don JUAN danse une danse macabre, une fuite éperdue dans sa jouissance car pour lui le ciel est vide. Arguer de « jeux libertins » devant un tribunal demandant des comptes à une personne quant à son comportement social dont certaines se sont plaintes, c'est arguer de pratiquer des jeux asociaux, c'est donc plaider coupable. Le libertin n'est pas un fouriériste cherchant l'équation et la formule magique où l'exercice et la recherche de son plaisir personnel correspondrait à la mise en œuvre du plaisir du groupe et des chacuns. Pour le libertin, comme dirait Vivant DENON « point de lendemain », la société c'est l'affaire du Commandeur, pas la sienne. Le libertin se préoccupe de son plaisir personnel, point. 
Bien sûr, me direz-vous, nous ne sommes plus au XVIIIe siècle, mais tentons d'être au XXIe siècle où la figure du libertin est commercialement utilisé sans fin afin d' appâter et l'acheteur de marchandise-plaisir placebo et le migrant en quête d'une vie plus libre vers des jobs précaires et mal payés. Mais ce serait sans doute une insulte à l'intelligence d'un homme politique œuvrant officiellement pour une écologie politique soit la possibilité de construire des sociétés qui auraient justement des lendemains que de croire qu'il pourrait croire que ce libertin publicitaire étendard des sociétés dites libérales n'est pas un simple mirage pour dupes et dupettes masquant la forte tendance soft fasciste de nos sociétés techniques.  
Don JUAN se moque et de la société et de la mort, donc a fortiori et des tribunaux et de leurs jugements. Dans les jeux libertins, il n'y a pas d'avocat : « Messieurs, encore un effort pour être républicain ! » 
Il n'est bien sûr pas interdit de reconnaître s'être comporté comme un gros imbécile se croyant malin.
      [Moi, je trouve qu'on voit bien dans les SMS publiés dans la presse que monsieur Denis DAUPIN pratiquait le harcélement.]
      [ Moi, je trouve à la lecture des SMS que ces écolos sont des ado neuneus, terriblement ringards. Je comprends que les industriels qu'ils sont censés combattre ne se sentent pas menacés, avec une bande d'imbéciles pareils !]
      [De toutes les façons, les trucs de Q, sortis de leur contexte, c'est toujours risible ou pitoyable!][Qu'est-ce t'appeles « sorti de leur contexte » ? ]
      [Moi, je n'ai pas compris, il est de culture arabo andalouse, monsieur BAUPIN?]

      jeudi 9 juin 2016

      Forum « gare ta droite ».




      • je suis d'avis que si la gauche politique parlementaire est malade c'est qu'elle a oublié sa raison d'être.
      • C'est-à-dire ?
      • Comment veux-tu qu'un député qui gagne plus de quatre mille euros par mois plus les avantages comprenne les problématiques d'un mec ou d'une meuf qui gagne le smic sans avantages ?
      • Moi, je l'ai déjà dit, pour la représentativité de la société, les rémunérations des députés devraient être tirées au sort pour et par chacun et représenter ainsi la même distribution inégale et quasi arbitraire des revenus dans la société.
      • C'est-à-dire ?
      • Ben, le salaire médian des députés devrait correspondre au salaire médian des français et t'aurais des mecs ou des meufs qui gagneraient le smic, un ou deux peut-être un million par mois, etc.. Les rémunérations de chacun seraient tirés au sort et ainsi les intérêts des uns et des autres seraient différents et plus représentatifs des conflits sociaux. De nos jours, les députés, les élus nationaux et européens forment quasi une classe sociale pour ne pas dire une caste.
      • C'est assez facile de comprendre que si une majorité de députés gagne le smic, ils seront alors favorables à une augmentation du SMIC !
      • Voilà !
      • Et si seulement une minorité gagne beaucoup d'argent, ils seront favorables à une taxation des hauts salaires pour augmenter le budget de l'Etat et rétablir une sorte de justice sociale.
      • Ouais, mais cette représentativité là est censée être transposée par le biais les partis politiques.
      • Ben, c'était l'idée, mais la professionnalisation des métiers du politique, le financement public des partis politiques et je ne sais quoi, sans doute l'échec des partis communistes ont modifié la donne. T'as maintenant des personnes qui font une carrière professionnelle en politique. Regarde un mec comme François HOLLANDE : professionnellement, ce mec ne connaît pas autre chose que le petit monde des hommes et des femmes politiques. Comment veux-tu que ce mec soit vraiment de gauche ? Il a des discours, des formules toutes prêtes ou réchauffées, mais il n'est pas de gauche politique.
      • Moi ce qui m'a frappée récemment, c'est d'entendre causer la marion MARECHAL LE PEN : la meuf ne dit que des âneries, des imbécilités légèrement habillées d'une cohérence et d'une simili exigence intellectuelle mais ce n'est que du vide ; un néant sidéral ! Cette meuf est juste une machine à essayer de conquérir le pouvoir. C'est hallucinant comme en l'espace d'une minute, elle dit une chose et son contraire, le tout en ayant l'air de dire quelque chose de profond. C'est juste n'importe quoi, juste de la haine camouflée dans des phrases recyclées prises ici ou là.
      • C'est-à-dire ?
      • Je comprends ce qu'elle veut dire : par exemple, moi ce qui m'a frappée ces dernières années, est que les personnes qui se disent de gauche politique et qui causent dans les médias ont un discours presque hystérique sur la méritocratie, la possibilité de changer de statut social par le travail scolaire, universitaire, blabla, alors bon, je laisse de côté toute la problématique sur la non réalité sociologique de ce discours c'est-à-dire l'inégalité des chances pour un fils d'ouvrier de devenir médecin ou avocat d'affaires, blabla, moi, ce qui me dérange dans ce type de discours est qu'il n'est pas de gauche politique. La gauche politique c'est l'affirmation qu'une société pour fonctionner a besoin de différents corps de métiers : il faut des éboueurs, il faut des agriculteurs, il faut des avocats et des juges, il faut des médecins, il faut des professeurs, il faut des policiers, il faut des journalistes, etc.. et donc qu'il n'y a pas vraiment de hierarchie sociale mais des organisations sociales. … après pour tout ce qui concerne le divertissement et les arts, je suis plus d'avis qu'il s'agit de loisirs, d'affaires privées qui devraient échapper aux préoccupations des politiques et des commerçants.
      • Ouais, nous savons, ton modèle c'est l'ashram, chacun et chacune travaillent quelques heures par jour au maintien de la communauté : nettoyage, nourriture, éducation des enfants, problèmes et gestions des relations humaines puis ensuite les chacuns et les chacunes vaquent à leur activité d'éveil et de plaisir : sport, art, sexe, méditation, religion, érudition, etc...
      • Ben, c'est pas mal comme modèle social, non ?
      • Je trouve, pour ma part qu'il faut réhabiliter le travail manuel. Je lisais l'autre jour un compte rendu, dans le Canard enchaîné, d'un reportage télé sur l'expérience de l'université ouverte de Vincennes et l'article terminait sur le récit d'un mec qui était menuisier, qui est allé à Vincennes et qui ensuite est devenu prof d'histoire.
      • Et alors ?
      • Ben, cela était présenté comme une avancée personnelle pour le mec. Le mec était menuisier, il savait faire des meubles en bois de ses mains, il va à Vincennes et il devient un mec qui va raconter les histoires de l'Histoire à des gamins. Le mec est devenu autre chose parce qu'il était peut-être quelqu'un qui aimait bien avoir un public qui l'écoute.
      • Je ne comprends pas.
      • Ce que je veux dire est que menuisier est un beau métier. Moi, ce qui m'intéresserait est que le mec menuisier aille à l'université de Vincennes puis ensuite redevienne menuisier et forme d'autres menuisiers, etc.. Je ne pense pas qu'être prof d'histoire est une condition sociale supérieure à celle de menuisier. C'est juste une autre place, un autre point de vue. Il est simplement que la plupart du temps comme le menuisier ne maitrise pas la parole, il va être exploité par tous ceux et celles qui s'en servent pour leur petit compte personnel et se retrouver en fin de tunnel de la gestion de la haine et ainsi se prendre tout dans la gueule : cela tient à un fonctionnement social corrompu, pas à son métier.
      • Moi, je crois que c'est important dans une vie sociale et personnelle de pouvoir être un jour menuisier, un autre jour prof d'histoire et encore un autre jour acteur de film porno. Le problème des jeunes aujourd'hui est qu'ils n'ont pas la possibilité d'expérimenter leur être dans différentes situations sociales et cela est une grave perte et pour eux et pour la société.
      • Moi, je crois que la dimension « acteur de film porno » doit rester dans la vie privée ou du moins rester une dimension amateur. Je ne crois pas qu'un être humain gagne quelque chose à gagner sa vie en faisant acteur de film porno.
      • Ces conversations m'épuisent.
      • Bon, si je résume, tu penses que la gauche parlementaire est malade parce qu'elle trahit les personnes qui ont besoin d'une vision sociale de gauche politique à l'oeuvre, c'est-à-dire plus de la majorité des citoyens.
      • Voilà, c'est un peu comme « la trahison des clercs » : dans la division des ordres, les paysans travaillent à nourrir, les guerriers travaillent à protéger les terres et les personnes et les clercs veillent à la bonne marche spirituelle et de la « moralité » de l'ensemble. Il commence à y avoir corruption lorsque les clercs utilisent leur pouvoir pour accroitre le leur propre, ou lorsque les guerriers utilisent leurs forces pour accroitre leurs propres privilèges, etc...
      • Ouais, et puis il faudrait arrêter avec cette légende selon laquelle « le Front national poserait les bonnes questions » ! C'est totalement faux : le Front National pose de mauvaises questions et empêche toute la classe politique de se poser les bonnes ! Nous avons pu en voir les ravages en début d'année (2016) avec toute cette polémique hallucinante de débilité, de vacuité et de toxicité autour de la déchéance de la nationalité pour les terroristes ! Et nous pouvons encore le voir avec les crispations personnelles des gouvernants autour de leur torchon intitulé pompeusement « loi travail » !
      • Le travail des femmes c'est lorsqu'elles accouchent, non ?
      • Qu'est-ce que c'est que cette question ?
      • Non, c'est la production de leur amant de poche.
      • Qu'est-ce que c'est que cette réponse ?
      (à suivre).