jeudi 24 avril 2014


être en bas de l'échelle et grimper tous les... par manuelleyerly

Note technique en direction de Matthias FEKL

Nous avons lu dans le journal LIBERATION daté du 23 avril 2014 que vous auriez déclaré « Lutter contre les inégalités et batailler contre la reproduction sociale, ce sont les fondements de la gauche. » A notre connaissance, les fondements de la gauche politique sont la revendication d'une autre société que celle des ordres figés (ancienne appellation de la « reproduction sociale ») et la construction d'une société basée sur la liberté, l'égalité et la fraternité. Ainsi de notre point de vue, il ne s'agit pas de « lutter » contre les inégalités sociales mais de les « dissoudre ».. Ainsi, à notre avis, l'idée selon laquelle un jeune de banlieue, fils d'une femme de ménage, devienne consultant chez Moody's est une success story n'est pas une idée de gauche. L'idée d'une société de gauche voudrait que la femme de ménage soit respectée pour sa contribution sociale ( faire le ménage pour de vrai n'a rien d'évident comme boulot) , que son fils puisse devenir homme de ménage s'il le souhaite, et qu'il n'existe pas de conseillers consultant machin truc qui passent des heures et des jours dans des bureaux à discourir et statuer sur des trucs et des machins qu'ils ne connaissent même pas.
Et le droit de voter aux élections locales pour les résidents de plus de cinq ans, vous en pensez quoi ?

Une intervention de Papy MOUJOT : une exclusivité d' « au blog ! Les fous littéraires ! »


« Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi, alors qu' on nous bassine dans les médias avec les économies que doit faire l'Etat Français , cet Etat sans le sou continuerait à payer plus de 5000 euros par mois des parlementaires, des ministres, des conseillers en tout genre voire des haut-fonctionnaires ? Si il n'y a plus de sous, il n'y a plus de sous, non ? 5000 euros par mois c'est déjà pas mal, non ? Pis, si ces messieurs dames disent qu'ils travaillent beaucoup, ben, qu'ils engagent des assistants ou des remplaçants, cela fera baisser le chômage, non ? Pis si ils disent qu'ils ne gagnent pas assez et qu'ils vont aller dans le privé, ben qu'ils y aillent puisqu'ils ne voient pas la différence, cela fera de la place pour ceux qui veulent vraiment bosser dans un espace public, non ? Et ne me dites pas que mes propos sont populistes, hein … moi tout ce que je souhaite c'est faire avancer le schmilbick ! Non mais ! Des efforts d'accord mais partagés ! Tiens, je vous donne un peu de mes rhumatismes pour la peine.... Non, mais !  »

lundi 14 avril 2014

les trucs dont ne nous est jamais parlé : les sirènes à tête de souris


les trucs dont ne nous est jamais parlé par manuelleyerly

Note technique en direction d'Eric FASSIN


Vous avez écrit dans une tribune publiée dans le journal libération en date du 12-13 avril 2014 « La République est fondée sur le rejet du racisme ». A notre connaissance, en France, la République est fondée sur le rejet de la Royauté et l'affirmation de la trinité républicaine « liberté, égalité, fraternité » et ainsi de fait le racisme n'y a pas sa place pas plus que le sexisme ou le mépris des pauvres.

piqure de rappel : BACHAR EL ASSAD GET OUT !


cavaliers en attente d'un cortège par manuelleyerly

Georges, Maurice, Lucy et les autres


Louis vit Georges assis à une table de café, l'air hébété et l'aborda.
  • Salut Georges, comment va ?
  • Comment va ? Ben, comment voudrais tu que je le sache ?
  • Et ton histoire sur les trois frères, tu l'écris toujours ?
  • Ben, j'ai été un peu perturbé par la campagne de marketing psychique concernant le film cinématographique s'intitulant « les trois frères ». Moi, mon ouvrage s'intitulerait pierre, victor et nicolas ou les trois frères.
  • Ah, oui, la différence est notable !
  • Bref, j'en ai écris cinq lignes. Veux-tu les lire ?
Louis habité généralement la plupart du temps cependant par un vide sidérant se transformant par moment en un vide scintillant acquiesa. Il saisit le cahier de brouillon de petit format que lui tendait Georges et commença sa lecture. Il était possible en le voyant de loin de le croire immobile au dessus du cahier alors que ses yeux effectuaient un mouvement répétitif allant de la gauche vers la droite selon la tradition occidentale de l'écriture .


«  Joseph, Victor et Nicolas partageait exactement le même chromosome Y leur venant de leur père qui lui-même le tenait de son père ayant servi dans l'armée du pape. L'action se passe avant Garibaldi. »
  • T'es sûr, demanda Louis, que tu veuilles écrire l'histoire des trois frères . ? N'est-ce point celle de leur grand père qui t'intéresse.
  • Bah, cela ne changerait pas grand-chose, c'est toujours la même histoire qui se répète de toute façon !


Louis remarqua alors que Georges avait vieilli et cela l'inquiéta. « Lorsque les immortels commencent à disparaître.... ah zut ! Je ne me souviens plus de la suite de la prophétie » .


  • je ne suis pas mort, lui dit Georges calmement.


Et Louis frissonna de chaleur.